What are you looking for?
5 octobre 2018

Le Robert donne le goût des mots dans… un conte intitulé Méandre

Quelqu’un parmi vous ne connaîtrait pas le Petit Robert de la langue française? Cela m’étonnerait. Par contre, si je vous questionne sur Mes mots d’où, alors là, il se peut bien que j’aie le plaisir de vous apprendre l’existence de cette collection jeunesse « étymologique » chez Le Robert. Nouvelle de 2018, elle est spécialement conçue pour aider tout en douceur l’enfant à enrichir son vocabulaire et à s’approprier de nouveaux mots. Et ce, à travers des albums de contes. Pourquoi donc des contes? Parce que les enfants aiment les histoires et que les histoires regorgent de mots!

Un premier conte, Méandre, narré par une conteuse renommée

Puisqu’il est difficile de faire mieux que l’auteure elle-même d’un livre pour nous le présenter, je vous invite à prendre la minute qui vient pour écouter Muriel Bloch nous parler de son magnifique album, Méandre, le tout premier de la collection Mes mots d’où.

Au départ, deux énigmes

Ainsi, l’auteure a choisi de faire découvrir le mot méandre en inventant un conte qui suivrait le cours de l’eau. Et pour ça, elle est partie d’une devinette, à savoir « la différence entre un écolier et une rivière ». Voici pour l’énigme principale. L’autre énigme est adressée directement au lecteur ou à la lectrice en page de garde. C’est la conteuse elle-même qui l’interpelle, en signant familièrement ses phrases d’accroche de son prénom, Muriel : « Si tu es curieux comme Léon, découvre l’histoire de ce petit garçon. Une devinette lui est posée qu’il va tenter d’élucider… Et toi, sauras-tu deviner avec bonheur le lien qui réunit les mots en couleurs dont le texte est fourni? » Et voilà que la quête de Léon et des lecteurs est lancée!

Je vous signale dès à présent de ne pas compter sur moi pour vous dévoiler les réponses à ces devinettes. Ce serait comme vous raconter la fin d’un film avant que vous ne l’ayez vu. Cependant, vous devriez bien trouver vous-mêmes la solution à l’énigme des mots en couleurs avant la fin de ce billet… Et peut-être bien à celle de l’écolier et de la rivière aussi?

– Publicité –
ISATIS - Les livres de madame Sacoche

Au fil de l’eau

Enfant un peu lent et plutôt maladroit, Léon part donc à l’aventure, bien décidé à dénicher la réponse à son énigme. Pour l’y aider, il fait la rencontre de son amie Mina, qu’il aime secrètement depuis un an déjà, d’un pêcheur, le père Jonas, d’Aurore la tricoteuse et de l’Ondine de la rivière. Sur son chemin, il trouve un poisson qui se tortille, des pelotes de laine emberlificotées, des lianes, des carrefours, un labyrinthe, et tour à tour, il se faufile, se met en boule, voltige, tournoie, virevolte… jusqu’au dieu Méandre, qui lui fournira la solution tant recherchée. Nous l’accompagnons tout au long de cette grande exploration, heureux de constater que les obstacles survenus en cours de route lui auront permis de prendre confiance en lui et de grandir.

Le Robert donne le goût des mots dans… un conte poétique intitulé Méandre

Au fil des mots

Avec Léon, et grâce aux détours qu’il prend, les lecteurs sont ainsi appelés à faire plein de belles découvertes, de personnages fabuleux – certains sortant tout droit de la mythologie -, comme de mots mystérieux. À la fin de l’ouvrage, une carte illustrée permet de visualiser le lien qui unit ces mots rencontrés, répartis selon leur nature grammaticale. En plus d’en apprendre sur Méandre le fleuve et Méandre le dieu, à l’origine du mot méandre désignant les courbes d’un cours d’eau, les lecteurs sont conviés à un petit jeu de mimes avec quelques mots rencontrés dans l’histoire. Et pour le plaisir de jouer avec les mots, ils sont également invités à choisir celui qu’ils préfèrent dans chacune des catégories, adjectif, nom et verbe, et à en faire une phrase à partir de laquelle imaginer une nouvelle histoire. Voilà qui ouvre la voie à un bel atelier d’écriture!

Le Robert donne le goût des mots dans… un conte poétique intitulé Méandre

Au fil d’arrivée

À l’issue de cette fantastique traversée, les passionnés de français et d’eau qui, comme moi, affectionnent autant les méandres de notre belle langue que ceux des rivières et des fleuves, seront sous le charme de ce premier album de la collection Mes mots d’où. Les enfants aussi se laisseront assurément entraîner jusqu’au bout de cette histoire empreinte de rêverie et pleine de surprises, faite de mots ayant voyagé à travers le temps et l’espace.

Le Robert donne le goût des mots dans… un conte poétique intitulé Méandre

Il est à mentionner que bien que le conte s’adresse avant tout aux enfants d’environ 8 ou 9 ans, je crois qu’il devrait aussi faire le bonheur des plus jeunes, qui prendront plaisir à écouter l’histoire, à en entendre la mélodie, et à observer les sublimes illustrations de l’album.

Quelle initiative originale de la maison Le Robert, qui combine ici à l’outil pédagogique un merveilleux moment d’évasion : pour faire aimer la langue française aux enfants en leur faisant découvrir toute sa richesse! Il sera intéressant de voir dans quel univers le deuxième conte de la collection nous transportera.

Si, notamment, vous n’avez pas encore trouvé la solution à l’énigme de l’écolier et de la rivière et que vous ne pouvez attendre d’avoir le livre entre les mains pour la connaître, installez-vous confortablement et laissez Muriel Bloch elle-même vous envoûter avec l’histoire intégrale de Méandre.

Méandre
Muriel Bloch & Sandra Desmazières
Éditions : Le Robert, 2018
ISBN : 9782321011552

Pour lire un extrait de l’album, CLIQUEZ ICI!

Pour vous procurer cet album fantastique, cliquez ici :