What are you looking for?

Lecture au camp de jour ! Boom Atchi Ka Boom !

Hé ! Ho ! Les animateurs ! Pour l’avoir vécu « dans mon jeune temps », je sais que vous travaillez très fort présentement ! Je me doute aussi, que, dans vos rangs se trouvent plusieurs futurs enseignants-éducateurs-parents qui ne demandent qu’à vivre de grandes choses avec des enfants et à les marquer positivement. Et bien voilà, votre défi peut très bien se réaliser en passant par la lecture ! Et vous aurez acquis une bonne habitude pour la vie !

Voici quelques moments où il fait bon lire au camp de jour ou au camp de vacances :

  Les journées sont chaudes et parfois longues. Rien de mieux que de s’installer, tous ensemble, sous un arbre ! L’animateur lit un album parfait pour son groupe (dont il a trouvé la référence sur Les p’tits mots-dits !) ou, quel dévouement, il a apporté plusieurs livres (de sa biblio perso ou de la bibliothèque municipale) qu’il dépose sur une grande couverture et où tous peuvent se servir librement à même le buffet littéraire. Vous aurez ainsi au moins 30 minutes de calme et de plaisir, ce qui est loin d’être anodin !

 Si vous avez le bonheur d’être attitré à un parc situé près d’une bibliothèque, allez profiter de l’air climatisé et installez vos copains pour une heure du conte improvisée.

 S’il pleut à boire debout, l’animation d’un livre s’avère être l’idée parfaite pour occuper les troupes et donner un répit de « cris qui résonnent dans le gymnase » à vos oreilles.

 Vous êtes coordonnateur de camp? En plus des ballons et accessoires de bricolage, ajoutez sur votre liste d’achats quelques livres qui pourront être disposés dans un coin calme ou animés par vos moniteurs. Au fil du temps, vous aurez une riche bibliothèque et vous verrez que les enfants liront avec bonheur !

 Vous êtes de ceux qui travaillez dans des camps de vacances et qui devez combler l’horaire presque nuit et jour (chapeau !)? Intégrez l’animation d’un livre d’horreur à la soirée feu de camp, une lecture pour le dodo dans la tente, une lecture sur les insectes avant de partir à la chasse, etc. Tous les prétextes sont bons pour traîner un livre dans son sac (oui, c’est parfois un peu lourd, mais vous pouvez le faire transporter par un petit qui déborde d’énergie !) !

 Et pour l’an prochain, lors de la première rencontre avec vos campeurs, vous pourrez le lire ce livre pour créer un premier contact positif et montrer aux plus récalcitrants que vous comprenez leurs émotions :

Maélie au camp de jour

Lecture : Maélie au camp de jour Boom Atchi Ka Boom !Il n’existe pas beaucoup de livres qui traitent de la première journée au camp de jour. La première journée d’école oui. Le camp de jour, non. Pourtant, ce n’est pas toujours intéressant pour un enfant de devoir vivre des activités structurées en plein été et de fréquenter des amis et un animateur inconnus. Robert Soulières qui signe « le texte et les commentaires », aidé de Philippe Germain aux illustrations nous présente Maélie, qui ne veut rien savoir du camp de jour imposé par ses parents.

L’histoire est assez simple. La petite rouspète et donne du fil à retordre à son animatrice (qui a vraiment bien fait de prendre ses « vitamines de patience » ce jour-là !). Après nombre de babounes, rouspétages et chiâlages, la jeune fille en viendra bien sûr, au retour de ses parents… à ne plus vouloir quitter le camp.

Ce qui rend l’histoire sympathique, c’est le ton humoristique qu’on reconnaît à notre cher Robert. Sur le premier rabat, il invite le lecteur à changer le prénom de l’héroïne pour un autre prénom au choix. Sur le dernier rabat, il nous offre la liste de tous les titres de cette série qui n’existeront jamais. Ne cherchez donc pas Maélie chez le dentiste ni Maélie se marie chez votre libraire indépendant.

Les pages sont aussi ponctuées de petites bulles qui permettent à l’auteur de partager des commentaires qui précisent le texte et ajoutent des informations à l’histoire. Ah non, ce n’est pas vrai. Désolée. Ces bulles ne servent que de canal à notre Robert national pour nous offrir des commentaires savoureux qui font sourire. Vous savez, je crois qu’il ne peut pas s’en empêcher. Mais, c’est tant mieux, on l’aime comme ça !

Passez un bel été les campeurs !

Je vous laisse sur des extraits de mon top 5 des chansons de camp :

1. « Dans la belle petite petite petite petite maison dans la vallééééée » !

2. « Boom atchi ka boom ! »

3. « OhHU ! Oh Ursuuuule ! Pour toi d’amour mon coeur brûûûle ! »

4. « J’ai ramené du fond du Zimbabwe, un souvenir impossible d’oublier ! »

5. « Un soir dans sa cabane, un tout petit petit garçon, jouait au Nintendo, oléoléo banjo ! »

Maélie au camp de jour
Robert Soulières & Philippe Germain
Édition : De la Bagnole
ISBN : 9782897140632
5 à 8 ans

Pour acheter cet album québécois, cliquez ici :