What are you looking for?

Caca boudin, deux fois plutôt qu’une!

Pour la dernière semaine avant de partir en relâche, pourquoi ne pas se laisser envahir par l’excitation plutôt que de la combattre? J’ai deux excellents livres à vous proposer, pour rire et avoir du plaisir avec vos élèves, simplement!

Oui, les enfants seront heureux d’avoir le droit de dire «CACA»!

Oui, ils seront encore plus hors de contrôle par votre faute (et un peu par la mienne…).

Et puis? Vive le niaisage! On se le permet, pour une fois!

Caca boudin

Je vous propose le classique Caca boudin de Stéphanie Blake, publié à l’école des loisirs. Il est davantage destiné à un public plus jeune que ma prochaine suggestion. Illustré dans une palette aux couleurs franches, avec une mise en page aérée et une typographie assez grosse pour les jeunes lecteurs, ce livre fait sourire les grands et rire les petits. Simon le lapin ne sait plus dire qu’une chose : caca boudin! Du matin au soir, il répète ces deux mots à qui veut bien les entendre. Mais qu’arrivera-t-il lorsque le loup mangera Simon? Caca boudin!

Si les enfants ne connaissent pas le célèbre Simon, ils auront un plaisir fou à découvrir toute la collection le mettant en vedette.

Pour les petits, dessiner Simon est assez facile. Invitez-les à le placer dans différents lieux ou différentes situations. Si le coeur vous en dit, inventez-lui une nouvelle aventure, en grand groupe ou en équipes.

Chien boudin

Je vous suggère ensuite Chien boudin! Un livre de Zidrou & Sébastien Chebret, publié aux Éditions 400 coups. Ce livre, on a envie de le tenir du bout des doigts. Parce qu’il est un peu brun et semble dégoulinant. Dès la première page, on nous averti de ne pas lire cette histoire en mangeant du boudin noir. Je dirais plutôt «en mangeant» tout court, conseil d’amie! Notre deuxième Caca Boudin est un chien. «Le chien le plus sale, le plus vilain». Depuis que j’ai lu son histoire, je suis certaine qu’il pue! Je le sens, sur la tablette de ma bibliothèque… Yeurk!

Donc, ce chien, d’une interminable longueur de corps, a bien envie, comme tous les mardis, de déguster du boudin. Mais Caca Boudin, est malin. Il sait que le boucher ne voudra pas lui en donner. Il attend donc madame Papotin, pour lui chiper son boudin. Pour camoufler son délit, il remplacera le bout de boudin par…. devinez… Oui, oui, c’est bien l’horrible chose à laquelle vous pensez!

À la dernière page, j’étais heureuse d’avoir l’estomac vide! Vous entendrez à coup sûr des exclamations de dégoût et verrez des nez plissés sur les visages de vos élèves. Écris en rimes et avec un sujet original, ce livre a tout ce qu’il faut pour capter l’attention! Questionnez les enfants pour savoir si la fin est aussi délicieuse que le prétend la quatrième de couverture…

 

Après vos deux lectures, comparez les personnages principaux, les deux histoires… Quelles sont les différences dans l’utilisation de l’expression caca boudin? Qui est le méchant dans chacun des livres? Quelles émotions sont ressenties à leur lecture? Si vous aviez à inventer une troisième histoire de caca boudin, quel pourrait être le sujet?

Ne lâchez pas, il ne reste que quelques jours avant le repos bien mérité! En attendant : caca boudin!

Caca boudin
Stéphanie Blake
Éditions : École des loisirs
ISBN : 9782211067089
À partir de 3 ans

Chien Boudin!
Zidrou & Sébastien Chebret
Éditions : Les 400 coups
ISBN : 9782895406549
À partir de 5 ans

Pour acheter ces deux délicieux albums, cliquez dessus :