What are you looking for?

Dépourvu – voir l’autisme autrement

Dépourvu – voir l’autisme autrementLe mois d’avril est le mois de la sensibilisation à l’autisme. Selon des données très récentes*, 1 enfant sur 42 en Montérégie aurait un diagnostic d’autisme. Certains chercheurs avancent l’idée que l’autisme serait en fait la nouvelle forme d’évolution de l’espèce, au même titre que l’a été l’homo erectus et l’homo sapiens. Sceptiques? Ils avancent qu’avec la technologie, la nature même des contacts sociaux tend à changer (ce qui est souvent la bête noire des personnes ayant un diagnostic d’autisme); plus d’écrans, moins de non verbal à décoder, la communication par écrit… En effet, dans la population autiste adulte, il n’est pas rare d’en voir dans des postes en informatique et ingénierie. Une piste de réflexion intéressante, tout comme le roman jeunesse de Victoria Grondin, une jeune femme de 18 ans, intitulé Dépourvu.

Dépourvu, un premier roman étonnant et réussi !

Dépourvu – l’autisme autrement

L’auteure nous présente Guillaume, un enfant neurotypique (qui n’a pas de diagnostic d’autisme) dans un monde… d’autistes. Horaires réguliers, pictogrammes et ayant en horreur les gens en avance ou en retard, la population doit porter en tout temps des bracelets afin de permettre à autrui d’identifier leurs particularités sensorielles (hyper ou hyposensibilité aux bruits, aux mouvements, aux odeurs, aux goûts ou à la lumière). Ceci permet alors aux habitants de comprendre une crise qui se produirait en public et de répondre adéquatement et rapidement au besoin de la personne en crise.

Tout est adapté à la population générale, en passant par le système scolaire. Un test permet de connaitre le nombre de disciplines dans lesquelles les jeunes excellent et de leur enseigner que ces matières, afin que leurs apprentissages soient pertinents et leur permettent de se qualifier adéquatement pour la vie professionnelle.

Seulement, voilà, il y a des classes adaptées, comme celle dont fait partie Guillaume, regroupant des élèves dépourvus de talents et d’intérêts spécifiques. Cette réalité tend à être dure sur le moral des enfants s’y retrouvant, puisqu’ils se sentent incompétents et différents. Bien souvent, les seuls emplois qui s’offriront à eux, une fois leur cursus scolaire terminé, sera celui sur le plancher d’un magasin grande surface.

Un roman étonnant et troublant qui permet au lecteur de comprendre de l’intérieur ce que peut ressentir une personne autiste lorsqu’elle est incomprise, stigmatisée, isolée et non reconnue dans son intégralité.

Un livre qui fait réfléchir au sens du terme « inclusion », à la pertinence de la sensibilisation à l’autisme afin de briser les tabous et de réaliser à quel point les personnes autistes sont bien plus que leur diagnostic et qu’elles ont tant à nous apprendre sur elles, sur le monde et sur nous-mêmes.

Un roman « bon lecteur » en termes de contenu ainsi que de référents culturels et moraux malgré le jeune âge de l’auteure.

Dépourvu
Victoria Grondin & Delphie Côté-Lacroix (pour la couverture)
Éditions : Hurtbise, 2016
ISBN : 9782897237455
Roman bon lecteur 13 ans +

Pour vous procurer ce roman, cliquez ici :

* Sources : 

– Autisme Montéregie

– La Presse

– www.autisme.qc.ca