What are you looking for?

1500$ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Il y a 1 an, le 17 avril, je débarquais au Centre jeune Dominique Savio de Montréal (DPJ) avec mon bon ami et précieux partenaire Nicolas Trost + une belle gang pour donner un coup de main. J’avais vu quelques mois auparavant que des illustrateurs des éditions l’école des loisirs avaient réalisé quelque chose de beau (voir ICI), ça m’avait inspirée et surtout très touchée. Avec Nicolas, on a eu aussi envie de mettre du coloré sur les murs de quelque part et notre choix s’est arrêté sur la Fondation du centre jeunesse de Montréal parce que Nicolas a lui-même adopté 2 enfants de la DPJ il y a plusieurs années. C’était un peu sa façon de les remercier et de donner à ceux qui n’ont pas encore eu cette chance.

Commandité par Betonel : 1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de MontréalOn s’est lancé dans un fou projet avec tout plein de collaborateurs, bénévoles, partenaires et commanditaires. On a fait quelques téléphones, envoyés plusieurs courriels et 15 illustrateurs jeunesse québécois ont généreusement accepté de venir peindre sur les murs du Centre jeunesse Dominique Savio de Montréal. Bétonel a accepté d’être un commanditaire important dans le projet en nous offrant toute la peinture et les matériaux dont on avait besoin. La Rôtisserie St-Hubert du Complexe Desjardins a offert le souper à chacun des bénévoles et des enfants présents à cette journée, la jolie et très tendance boutique Buk & Nola rue Laurier à Montréal a offert pour 100$ de décoration pour les unités de vie où vivent les enfants 24/7, beaucoup d’éditeurs québécois ont offert au total des centaines d’albums et romans jeunesse (certains dédicacés), la Fondation des Canadiens pour l’enfance ont donné des affiches, livres, drapeaux, etc. à l’effigie de l’équipe et Gladius a donné plein de jeux de société.

Et 1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Elliot : 1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Parallèlement à tout ça, j’avais envie d’apporter plus encore (comme si c’était pas assez, mais pour des enfants dans le besoin, ce sera jamais assez) et on a créé Elliot (inspiré de l’album du même nom) avec l’accord des éditions Les 400 coups et en collaboration avec l’entreprise montréalaise, Velvet Moustache. À chaque achat du trio sur la photo ci-jointe, on remettait 17$ à la Fondation du Centre jeunesse de Montréal. J’étais en amour par-dessus la tête avec Elliot, mais j’étais loin de me douter qu’autant de gens l’adopteraient. Deux fois en production = DEUX FOIS sold out ! Au total, on aura remis 1 500$ à la fondation, mais pas en argent, j’avais surtout envie que cet argent serve à combler les besoins réels des enfants alors ce sont des couettes, oreillers, jeux, lampes, etc., qui seront offerts au courant des prochaines semaines.

Voici les beaux humains illustrateurs qui ont donné de leur précieux temps :

– Elise Gravel (entrevue ICI)
– Guillaume Perreault (entrevue ICI)
– Josée Bisaillon (entrevue ICI)
– Pascal Blanchet (entrevue ICI)
– Catherine Petit (entrevue ICI)
– Manon Gauthier (entrevue ICI)
– Bellebrute (Vincent Gagnon & Marianne Chevalier) (entrevue ICI)
– Benoit Tardif (entrevue ICI)
– Julien Chung (entrevue ICI)
– Yves Dumont (entrevue ICI)
– Virginie Egger (entrevue ICI)
– Mathieu Potvin (entrevue ICI)
– Gabrielle Grimard (entrevue ICI)
– Bruce Robert (entrevue ICI)

Et notre entrevue à Nicolas et moi, également faite durant la journée c’est ICI

1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Pascal Blanchet.

1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Virginie Egger.

1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Guillaume Perreault, Virginie Egger et Pascal Blanchet qui font du Elise Gravel !

Avec du recul, j’en reviens pas que tout ce beau monde ait sauté avec nous le projet, ç’a été une magnifique et émouvante réalisation. Les enfants ont eu la chance de souper, d’échanger et rire avec nous. Certains illustrateurs ont dédicacé personnellement leur livre à un enfant, un autre a eu le privilège de peindre sa murale avec un jeune assistant très fragile, mais curieux. On a tous eu les yeux pleins d’eau à un moment ou à un autre en pensant à nos enfants ou à ceux que l’on connait. La vie est injuste parfois souvent et j’ai toujours senti le besoin de donner ou d’aider. Ça prend pas toujours de gros gestes pour faire une différence, mais je me dis surtout que j’aurais vraiment aimé que quelqu’un pense à moi si ma vie en avait été autrement. 

Merci à toutes les personnes qui nous ont aidés de près ou de loin à offrir autant aux enfants et à la Fondation du Centre jeunesse de Montréal de nous avoir fait confiance. 

1500 $ pour la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

Pour vous procurer les livres des illustrateurs impliqués, cliquez ici :