What are you looking for?

Jaser de séparation pour recoller des petits cœurs

La littérature aide souvent à mettre des mots sur les situations difficiles qui nous les enlèvent. Démunis, les adultes bienveillants partent à la recherche du fameux livre qui mettra un baume sur la peine, la peur et les questions d’un enfant. Nombre de fois qu’on me demande des suggestions de livres traitant de différents thèmes ! Je comprends ! La lecture de ces bijoux amène la discussion, détruit les tabous, soulève les rideaux opaques et ouvre les barrières.

Cette fois-ci, je vais m’attarder sur la séparation des parents. Un sujet qui touche la majorité de nos élèves et qui, malheureusement, en est presque devenu banal et commun. Pourtant, chaque enfant touché verra son petit monde durement atteint. Qu’il le vive à divers degrés sur l’échelle partant de « Je crois que ça va, c’est mieux comme ça » à « Ils reviendront ensemble, c’est une question de temps », une chose est certaine : il aura probablement besoin d’en parler.

Selon Statistique Canada et son « Enquête sociale générale de 2011 sur les familles, près de 5 millions de Canadiens ont vécu une séparation ou un divorce au cours des 20 dernières années, environ le quart (24 %) d’entre eux ayant eu ensemble au moins un enfant âgé de 18 ans ou moins au moment de la tenue de l’enquête. » Ça fait beaucoup d’enfants et, en 2015, je ne crois pas que ça s’améliore…

Dans les écoles, les enfants de parents encore unis sont de plus en plus minoritaires. C’est pourquoi je vous propose de ne pas attendre une situation spéciale pour animer une des deux nouveautés que je vous propose. Peu importe le moment, vous toucherez le cœur de plusieurs enfants. Et croyez-moi, ils auront bien des choses à dire si vous leur en offrez l’opportunité.

La séparation dans les livres…

Rosalie, entre chien et chat

Mélanie Perreault et Marion Arbona proposent cet album à la couverture rouge vif, publié chez Dominique et compagnie. J’adore le titre ! Quel bon choix ! Déjà, on peut analyser l’expression avec les enfants et se demander qui sont vraiment le chien et le chat.

Rosalie est coincée entre ses parents qui se détestent, rien de moins. Puisqu’elle les aime tous les deux et reconnaît bien leurs qualités respectives, elle doit apprendre à respecter ses sentiments et protéger son estime de soi. Il arrive parfois que ses parents retrouvent le parent opposé dans ses agissements, ce qui est loin de leur plaire… Une situation bien réelle qu’il fait bon mettre en mots.

Séparation - Rosalie entre chien et chat

Dans cet album, on assiste au constat de l’échec et à l’adaptation à la nouvelle vie. Une image double-page illustre un paysage de demi-objets auquel Rosalie doit faire face, s’avançant en tirant sa valise. Rosalie a du caractère et semble avoir tout en main pour bien vivre la séparation de ses parents. Elle s’exprime avec franchise et n’hésite pas à remettre en question les agissements de ses parents. Avec les enfants, j’essaierais d’identifier les sentiments vécus par la fillette, pour démontrer qu’il est normal de ressentir autant de la colère, de l’amour, de la tristesse. Les illustrations de Marion accompagnent à merveille ce texte, je vous invite à vous y attarder. Des émotions vous sauteront droit au coeur.

La colle à parents

Publié aux Éditions Scholastic, La colle à parents de Kes Gray et Lee Wildish est d’une naïveté poignante. Cette fois-ci, nous sommes témoins  d’une séparation qui semble plus récente que le titre précédent et d’un personnage principal désemparé. Dans un enchaînement d’illustrations remplies d’objets cassés ou déchirés, le jeune garçon est en quête d’une solution pour recoller ses parents. Malgré les « Ce n’est pas de ta faute, mon chéri ! » et les « Nous t’aimerons toute ta vie. », le petit bonhomme poursuit son objectif. Finalement, c’est la dame du magasin de colle qui réussira à le rassurer et l’encourager. Comme quoi tous les adultes peuvent être signifiants ! Écrit en rimes croisées, ce texte simple dit ce qu’il a à dire et sera un bon reflet pour les enfants vivant la même situation. J’avais envie de prendre cet enfant courageux dans mes bras. Il ressemble à tant de petits cœurs inquiets que j’ai dû réconforter…

Séparation - La colle à parents

Suite à la ou les lectures, une causerie ou un retour s’impose. Si un climat de confiance est bien installé dans le groupe, laissez les élèves s’exprimer. Il peut être intéressant que l’élève qui s’exprime précise depuis combien de temps il vit la séparation de ses parents. Ainsi, il sera possible de démontrer l’évolution des sentiments et de l’adaptation. Pour intégrer tous les enfants, vous pouvez aussi orienter la discussion vers des moments de la vie où ils ont dû faire face à des changements importants. Il peut cependant être plus facile de s’exprimer par écrits pour les enfants. Soyez à l’écoute de votre groupe et assurez-vous que tous les enfants sont à l’aise dans l’activité. C’est le moment de décoder les regards fuyants ou les nouveaux bouffons. Ne perdez pas de vue que vous allez jouer dans des petits cœurs qui vous cachent de nombreux secrets.

Pour rendre le tout un peu plus ludique, je crois que cette histoire peut aussi servir dans une démarche de résolution de conflits. Pourquoi ne pas déposer un petit pot de « Colle à amis » dans un coin de la classe pour permettre aux enfants d’aller discuter de leur problème et le résoudre? Un petit bocal avec de l’eau, des «brillants» et un compte-gouttes feront très bien l’affaire. Lorsque le conflit est réglé, les enfants se mettent une goutte de « colle » dans la main avant de se serrer la pince et ainsi sceller leur réconciliation. Je crois bien que votre rôle de médiateur sera mis de côté pour quelque temps ! En plus, vous ajouterez une belle action symbolique qui collera aussi longtemps que de la Krazy glue dans la tête de vos élèves !

Rosalie entre chien et chat
Mélanie Perreault & Marion Arbona
Éditions : Dominique et compagnie, 2015
ISBN : 9782896869848

La colle à parents
Kes Gray & Lee Wildish
Éditions : Scholastic, 2015
ISBN : 9781443140324

Pour ajouter ces deux albums à votre bibliothèque, c’est par ici :