What are you looking for?
15 juin 2015

DESSIN : Mon kit de pro.

Lorsque j’ai commencé à faire des animations dans les classes et les bibliothèques, j’étais certain que le moment fort de ma présentation serait celui où j’allais esquisser mes personnages en direct devant les yeux ébahis des jeunes lecteurs. Bien que j’avais raison en partie, j’ai été surpris de voir que les regards de ceux-ci s’illuminaient déjà à leur plein potentiel alors que j’ouvrais ma boîte de matériels pour en sortir mes divers crayons et stylos. Une série de questions au sujet de mes outils de travail s’en suivait. Alors pour vous, vos enfants ou élèves, je vous présente aujourd’hui ce que contient ce petit coffre aux trésors.

Avant le dessin : choisir sa boutique de prédilection

Je vous entends déjà dire que c’est ridicule de procurer du matériel professionnel dispendieux à des mains inexpérimentées de gamins. Vous avez raison, en partie. Pour certains éléments, effectivement, quelques très bonnes alternatives bon marché sont disponibles alors que pour d’autres outils (les aiguisoirs par exemple), ça vaut la peine d’investir un peu plus.

C’est pourquoi bien choisir la boutique où l’on achète son matériel est tout aussi important. Personnellement, j’ai fait un virage marqué vers la chaîne de magasins Hachem depuis maintenant quelques années. Cette entreprise familiale offre des produits de qualité égale à ses compétiteurs à des prix vraiment concurrentiels. De plus, j’apprécie particulièrement les conseils avisés de leurs employés qui font vraiment de l’art leur passion. (Parce que oui, moi aussi, des fois, j’ai besoin de recommandations quand j’entre dans cette caverne d’Ali Baba pour créateurs compulsifs.) Par exemple, à la succursale que je fréquente rue Papineau, les conseillers à la vente sont, pour la plupart, eux-mêmes des artistes et/ou des illustrateurs.

La fameuse boîte

dessin - kit de proMa p’tite boîte rétro, je l’aime beaucoup. Cumulant maintenant 3 ans de loyaux services dans mon atelier, elle présente désormais quelques signes de son travail acharné : petites bosses, égratignures, légers grincements à l’ouverture. Tout ça pour dire qu’elle gagne en charme au gré de chaque projet dont elle est témoin. Elle m’a suivi dans les lancements, les séances de dessin en direct, les salons du livre, les écoles, les bibliothèques, un centre jeunesse (DPJ), bref, elle a vu du pays la jolie !

Ainsi, le choix du coffre à outils dans lequel votre enfant conservera son matériel est important. En effet, on est toujours plus enclin à respecter et à prendre soin de ce que l’on trouve beau. Il sera aussi fier de la sortir devant ses amis et transportera sa passion avec lui. Il risque davantage de développer un attachement émotif pour ce contenant… et son contenu !

Crayons à mine de type HB.

Ah ! Mes fameux crayons qui, une fois dans ma main, voient leur espérance de vie diminuer à environ 2 semaines. Pas que je sois particulièrement rude avec eux, mais c’est qu’à force de dessiner chaque jour de ma vie, il est bien difficile de faire autrement. J’utilise la même marque depuis des années, les Staedtler Mars Lumograph. Faciles à reconnaître, ils sont bleus et sur le bout ils sont identifiés avec leur intensité de mine*.

dessin - kit de proParlant de ce fameux code*, vous vous êtes sans doute déjà demandé ce que voulait dire les lettres HB? H signifie hard (dur) et le B, c’est pour black (noir, ou tendre dans ce cas-ci). Plus le chiffre à côté de la lettre H est élevé (2H, 3H, 4H, etc.), plus votre mine sera sèche et dure, donc pâle. Plus le chiffre à côté de la lettre B (2B, 3B, 4B, etc.) est élevé, plus votre mine est noire et tendre, donc foncée. Ainsi, le crayon HB est le parfait équilibre entre les deux mondes. Il est donc universel et c’est ce qui en explique la grande popularité.

Pour des besoins plus modestes, je vous conseille les fameux crayons jaunes en forme de prisme (les crayons à mine de base) que l’on peut trouver à très bas prix dans tous les bons magasins d’articles de bureau. En général, ce sont eux aussi des HB. Par contre, les effaces dont ils sont munis ne sont vraiment pas toujours de bonne qualité et peuvent même gâcher certains dessins. N’ayez crainte, j’ai justement quelques bonnes gommes à effacer à vous proposer !

Les gommes à effacer

dessin - kit de proIl y a autant de types de gomme qu’il y a de raisons de l’utiliser.
Pour les gros travaux du type « on efface et recommence », j’aime bien la classique Staedtler blanche. Elle fait efficacement le boulot sur le plomb sans égratigner les tracés à l’encre et les couleurs au feutre sur son passage. Seul petit hic, elles ont tendance à se salir et à faire baver le plomb qu’elle garde sur leur surface. Justement, voici un petit truc pour nettoyer celles qui ont plusieurs dessins derrière la cravate : frottez-les simplement sur vos jeans. N’ayez crainte, ceux-ci ne seront pas tachés et votre gomme ressortira bien propre de cette visite au pays du denim.

Pour les opérations plus délicates, j’utilise l’efface en stylet bleu, aussi de marque Steadtler. Elle m’est essentielle pour créer des effets de lumière ou encore pour peaufiner des détails. Comme cet outil ne me dure pas très longtemps, j’opte pour l’achat de recharges que j’insère à l’intérieur du manche de plastique,  c’est plus économique!

Sinon, j’opte de façon générale pour la classique petite gomme rose de marque Pink Pearl. Bien qu’un brin plus difficile avec l’encre, elle fait un meilleur travail d’ensemble et reste propre plus longtemps (et parce que des fois, je travaille en pyjama !). Vous la trouverez dans tous les bons magasins de matériels artistiques et même dans certains Dollarama.

Taille-crayon

Investir quelques dollars de plus qu’à l’habitude dans un bon taille-crayon, ça vaut la peine.

dessin - kit de proCelui-ci protégera les mines de vos crayons de bois qui, tout dépendamment de la qualité de ces derniers, sont relativement fragiles. (Parce que non, il n’y a pas qu’en les laissant tomber par terre qu’on peut les abîmer.) Moi-même, j’ai trop souvent gâché des crayons neufs en les offrant a des lames qui n’en ont fait qu’une bouchée, pour les voir ensuite ressortir de la gueule de ces monstres complètement épointés.

Par contre, petit bémol. Si cette dépense vous fait gagner sur la qualité de la coupe de vos crayons, je ne crois pas que vous gagnerez significativement sur la durabilité de l’outil en soi. D’un modèle à l’autre, les lames finissent par s’user pratiquement toutes au même rythme.

Personnellement, j’utilise un aiguisoir de type graphite. Celle-ci affute les crayons de manière à ce que leur mine soit bien pointue et capable de faire des lignes précises et détaillées. Une fois votre crayon aiguisé de la sorte, vous pouvez également l’utiliser pour remplir des masses de plus grandes importances en le couchant sur le côté.

Son fermoir permet d’éviter les dégâts dans ma boîte à outils lors des transports et le capot se ferme très bien. Parce que, confidence, il n’y a (presque) rien qui me fait dire plus de gros mots qu’un aiguisoir qui renverse son contenu au mauvais moment…

Les crayons de couleur (bois)

Après les crayons de cire, c’est sans doute un des premiers médiums qui m’a fait entrer jadis dans le monde de la couleur. Encore aujourd’hui, j’avoue ressentir une certaine nostalgie lorsque je les utilise pour le travail.

Au niveau de la quantité essentielle, la réponse dépend de l’usage. Personnellement, j’utilise une boîte d’environ 34 crayons. Pour les besoins de vos marmots, un volume d’environ 24 crayons est bien suffisant. N’hésitez pas à les inciter à mélanger ceux-ci. En effet, les crayons de bois peuvent être utilisés en plusieurs couches superposées. Je dirais même que c’est à ce moment-là qu’ils deviennent encore plus intéressants.

Personnellement, j’apprécie fortement la marque Derwent. Ils offrent une bonne durabilité et la qualité du bois dont ils sont faits est plus qu’appréciable.

dessin - kit de proPermettez-moi de vous parler de mes nouveaux bébés : les crayons aquarelle Inktense de Derwent.  Pour certains, s’offrir du luxe, c’est s’acheter une voiture, des bijoux ou un voyage à dos de chameau. Pour moi, c’est me gâter d’une boîte de 36 bâtons de bois à environ 80.00$. Mais attention, ces petites merveilles n’ont rien d’ordinaire. Offrant une maîtrise un peu plus précise que l’aquarelle en pastille, leur pigment de couleur est injecté d’encre de Chine. Ainsi, on obtient des couleurs très vives qui couvrent efficacement tout en conservant la légèreté qu’on recherche dans ce médium. C’est d’ailleurs avec eux que j’ai réalisé Mon Alice, paru il y a quelques semaines.

Les stylos à l’encre

Des fois, je me demande si ce n’est pas de l’encre noire qui coule dans mes veines. Combien de fois j’ai tenté me faire violence en voulant réaliser une illustration sans elle ! À chaque fois, j’avais le profond sentiment qu’il manquait quelque chose.

Tous les stylos à l’encre sont numérotés par une décimale différente (0.05, 0.1, 0.3, etc.). Celles-ci indiquent la grosseur de la pointe et donc leur niveau de précision. Pour ma part, si j’avais à quitter en direction d’une île déserte avec un seul stylo, j’emporterais le 0.3 avec moi sans aucune hésitation. Je dirais que c’est l’équivalent du crayon HB pour l’encre noire. Passe-partout, il me sert autant pour le remplissage modéré, le travail à la ligne ainsi que pour la typographie quand je fais de la bande dessinée.

dessin - kit de proPendant très longtemps, j’utilisais les stylos Staedtler. Mais un bon jour où j’avais un urgent besoin de quelque 0.3 bien chargés et qu’il n’y avait plus de ma marque favorite chez Hachem, on m’a conseillé de migrer vers la marque Micron. Comme rien n’arrive pour rien, j’ai pu, par la même occasion être conquis par ce fabriquant qui fait des stylos à la pointe un peu plus robuste et qui donc, garde son intégrité plus longtemps sur des papiers moins lisses. De plus, au niveau du coût, c’est pratiquement du pareil au même, alors…

Cependant, pour l’usage de vos jeunes artistes, il y a des choses splendides à faire avec les bons vieux stylos Bic que l’on retrouve dans n’importe quel bureau. Il m’arrive même de les utiliser de plus en plus pour mon propre usage professionnel. Le glissement de ceux-ci sur le papier m’offre la même aisance que lorsque je fais mes crayonnés au plomb. Avec eux, pas besoin d’être doté d’un grand talent de précision pour arriver à un résultat intéressant et toujours sympathique. De plus, l’encre qu’ils contiennent adhère assez bien et résistera suffisamment du coup au possible gommage.

Les feutres

dessin - kit de proQuand vient le temps d’impressionner mon jeune public lors d’une animation, mes feutres ne manquent jamais de remporter leurs paris. Munis de deux embouts dont un plus large, ce que contient l’autre extrémité peut varier : parfois une pointe plus fine et d’autre une pointe pinceau. Personnellement, j’utilise les deux, mais si j’avais à choisir, je prendrais la pointe fine qui, avec un peu de pratique et un coup de poignet franc, est assez large pour imiter le fini organique d’un pinceau.

Bien que ça nécessite un peu de pratique, une fois qu’on applique l’encre rapidement, elle peut former de belles masses de couleur assez uniforme. Je les utilise entre autres pour la coloration de mes bandes dessinées. 

Ceci étant dit, vous vous douterez qu’on parle ici d’équipement de pro et qu’à environ 3,50$ le feutre, ça fait cher pour impressionner les voisins de pupitre à l’école.

Estompeurs

dessin - kit de proMais à quoi peuvent bien servir ces espèces de crayons de papier sans mine, disponibles en multiples dimensions? Ce sont des estompeurs ! Leur usage, comme l’annonce leur nom, sert à étendre une masse plomb pour réaliser des effets d’ombre et lumière. Les plus larges vous aideront aussi à remplir des masses de teintes grisâtres. Avec ceux-ci, on obtient un fini uniforme. Bien sûr, vous pouvez utiliser les doigts, mais gare aux empreintes !

Ma solution écolo serait plutôt d’utiliser un papier mouchoir et d’y plonger votre doigt. Évidemment, vous perdrez en précision dans votre dessin, mais, grosso modo, vous obtiendrez le même résultat lisse et sauverez quelques dollars.

Et voilà !

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et questions sous le statut Facebook de l’article, j’y répondrai avec plaisir !

Allez, bon magasinage !

Pour visiter la page Facebook de la boutique Hachem, c’est ICI !

Pour visiter leur site web, c’est par ICI !
Pour connaitre toutes leurs promotions, c’est ICI.