What are you looking for?
Les affreux chandails de Lester

Les affreux chandails de Lester

Lester est un garçon spécial. Un peu différent. Il fait des listes, s’assure d’avoir toujours une apparence soignée et tient une collection d’objets trouvés. C’est aussi un garçon très calme et poli. Un jour, la famille de Lester se retrouve à héberger la Cousine Clara parce que sa maison a été dévorée par un crocodile. Mince alors ! «Les maisons ne sont pas faites pour être grignotées.». La pauvre s’installe donc avec eux et tricote bien gentiment. Elle lui fait cadeau d’un premier pull tricoté. «Comme c’est gentil.», trouva Lester. Mais, tout de ce pull est monstrueux : les couleurs, la forme, les pompons, la taille. C’est de loin le pire que Lester n’ait jamais vu, il doit s’en débarrasser. Mais, en arriva un autre, et un autre, et un autre. Chaque matin Lester se rend à l’école couvert de honte sachant que tous les enfants rigoleront dès son arrivée.


Ce que j’en pense…
Quel étrange album qui m’a fait bien rire à la première lecture. Puis, je l’ai relu et j’ai soudain eu beaucoup d’empathie pour le pauvre Lester. Le classique, j’ai réalisé que j’étais un mouton parmi le troupeau : quand tout le monde s’est moqué de lui, j’ai fait de même. Pas besoin de faire grand chose pour contribuer à l’intimidation de quelqu’un…
On assiste à l’évolution psychologique d’un garçon plutôt pacifique qui, à force de recevoir d’affreux pulls tricotés, devient très amer, à bout de nerfs et irrité. Un album parsemé d’adjectifs qui, en plus de qualifier les horreurs tricotées par la Cousine Clara, donnent le ton au récit. Cette compétition qui s’installe entre Lester et Cousine Clara prend rapidement une tournure démesurée et totalement absurde qui nous fait rigoler page après page. Les illustrations au look vintage m’ont également beaucoup plue.

affreux chandails de Lester

Marie-Charlotte arbore fièrement Les affreux chandails de Lester.

Avec les p’tits…
Il sera très intéressant, après la lecture de l’histoire, de revenir dans les pages pour ouvrir une discussion avec notre enfant. Quel pull a-t-il préféré? Pour quelle raison?
Je crois également qu’il serait essentiel d’avoir une discussion à propos de l’intimidation présente dans le texte. Pourquoi, selon lui, Lester passe-t-il de si mauvaises journées? On l’amène à se mettre dans la peau du garçon en lui demandant d’énumérer les sentiments qu’il doit ressentir. Sinon, outre les clowns, qui porte des vêtements farfelus et excentriques? Ou bien dans quelles occasions est-il commun de se vêtir de la sorte? Bien sûr, ils pourront nommer des exemples comme les comédiens au théâtre, la fête d’Halloween, les bals masqués, etc. On peut aussi s’amuser avec les catégories de listes de Lester en nommant par exemple des mots débutant par un C qui désignent des choses puantes ou carrément inventer sa propre catégorie de liste.

Finalement, on peut l’inviter à créer le plus affreux pull en s’inspirant de ceux aperçus dans l’album. C’est le moment de sortir la colle, les pompons colorés, les boutons, les paillettes, les plumes, la laine etc, et laisser aller sa créativité pour créer le plus rigolos des pulls.


Les affreux chandails de Lester
K.G Campbell (Traduction de Fanny Britt)
Éditions : La Pastèque, 2014.
ISBN : 9782923841649
Pour les 5 – 12 ans.

Pour vous procurer le livre, c’est cliquez juste ici :