What are you looking for?

« Ma petite étoile » de Nick Bland : une amitié filante

J’ai souvent trouvé que l’amitié est un concept parfois difficile à comprendre quand on est un petit enfant. Par exemple, l’an dernier, mon grand s’était fait un ami à la garderie. Un ami avec lequel il jouait toujours, fous rires garantis chaque fois qu’ils se voyaient. Puis, le petit ami a changé de garderie. À ce moment-là, j’essayais d’expliquer à mon grand que « c’est ça la vie », les gens passent et l’important est de garder de beaux souvenirs des personnes qui nous faisaient du bien. Puis, cet automne en allant au Salon du livre de Montréal, je suis tombée sur l’album Ma petite étoile de Nick Bland et je l’ai trouvé formidable.

Ma petite étoile

Ma petite étoile - Nick BlandMa petite étoile raconte l’histoire de Pauline Pasketti qui s’imagine un beau soir devenir amie avec les étoiles. Soudainement, une étoile tombe du ciel pour venir à la rencontre de la fillette. Ensemble, elles s’amusent, mais bientôt, l’étoile doit retourner chez elle, dans le ciel. Pauline fait des pieds et des mains pour aider son amie l’étoile, jusqu’à ce qu’elle trouve LA façon d’être tout près du ciel. Mission accomplie, la petite étoile retourne près des siennes dans le ciel, non sans quelques larmes.

« Pauline Pasketti retourne à sa maison douillette, un petit sourire aux lèvres… »

Ma petite étoile - Nick BlandSi j’ai trouvé la métaphore de l’étoile magnifique, ça semblait un peu moins clair pour mes petits d’âge préscolaire qui n’hésitent jamais à me lancer deux-trois pourquoi (mais sans toujours écouter la réponse, on va se le dire !). J’ai aimé leur curiosité parce que ça m’a justement permis d’échanger avec eux : « toi, pourquoi penses-tu qu’elle a lancé l’étoile? », « crois-tu qu’elle garde un beau souvenir de son amie? », « toi, as-tu un ami que tu aurais aimé aider? ». C’est une histoire qui permet d’apprivoiser l’empathie (par exemple, la petite étoile qui veut retourner chez elle malgré que Pauline ait du plaisir avec elle) et l’entraide, qui sont importantes dans les relations d’amitié. L’histoire est aussi une belle fable sur le passage éphémère qu’ont de nombreuses personnes dans nos vies. Si c’est plus facile en tant qu’adulte de faire le deuil d’un collègue qui change de boulot, la peine des enfants qui perdent un ami est sincère et réelle. Je trouve que l’histoire de Pauline permet d’ouvrir avec les jeunes enfants sur l’importance de garder des souvenirs positifs des gens avec qui on se sentait bien. L’album favorise la résilience que les transitions de vie engendrent, et surtout, il valorise l’amitié, non pas sur le nombre de personnes qui passeront dans nos vies, mais sur les souvenirs et l’impact que ces ami.e.s auront laissés sur nous.

Pauline Pasketti : la fillette au centre de l’histoire

Si vous avez lu un peu sur la présence des personnages féminins dans la littérature, on y explique entre autres que pour avoir un personnage féminin intéressant, celui-ci doit avoir une présence significative dans le texte et son existence ne doit pas être définie par un garçon duquel elle se retrouve accessoire (par exemple, être « la fille qui aime TEL garçon »). Je vous invite d’ailleurs à visionner la vidéo de 3 minutes sur la chaine « Rebel Girls » où la problématique est très bien expliquée et démontrée.

Dans Ma petite étoile, le personnage principal est une fillette qui se construit autour d’une relation d’amitié et qui développe sa capacité à venir en aide à l’autre. D’un point de vue féministe donc, j’aime beaucoup cet album de Nick Bland qui équilibre notre bibliothèque jeunesse. Il sera donc un bel outil, tant à la maison que dans les activités de lecture à la garderie ou à la maternelle, pour encourager filles et garçons à valoriser les liens tissés avec les autres et à passer à travers les ruptures futures (comme les changements de groupe ou de classe à l’école) !

Ma petite étoile
Nick Bland
Éditions : Scholastic, 2017
ISBN : 9781443102001
3 à 8 ans

Pour vous procurer ce livre, cliquez ici :