What are you looking for?

MON PÈRE, avant, il était trop cool – Une histoire de perception

WOW ! MON PÈRE, avant, il était trop cool est un album à lire le jour de la fête des Pères avec vos enfants. Je ne connaissais pas son auteur avant que Gallimard ne traduise ce livre. Ce qui me plaît chez Keith Negley, c’est que l’on sent beaucoup d’authenticité tant dans les illustrations que dans leur symbolique. Cet artiste américain décrit et illustre les sentiments et les émotions avec brio. En dos de couverture, une phrase qui déclenche un grand questionnement : « Avant, ton père, il était cool? Tu te demandes ce qui s’est passé… »

MON PÈRE, avant, il était trop cool – Une histoire de perception

On suit donc un garçon et son père tout au long d’une journée. Un papa à l’allure cool, très cool (tatoué et chaussé de Converse). Ô joie, le papa fait le lavage et le ménage sans que l’auteur n’ait senti le besoin de justifier le pourquoi. Ça fait partie de sa vie. Point. Mais avec un peu de recul, serait-ce que l’auteur associe les corvées ménagères à une vie morne et ennuyeuse, indigne d’un papa cool? Hum… J’ose espérer que non.

Voilà donc un papa auréolé de mystère, au point que l’on ne voit pas entièrement son visage sauf à la toute fin. À travers le regard que porte le petit garçon sur son père, on ressent à la fois le fort lien qui les unit tous les deux et une certaine tension. Chaque page campée dans un décor plutôt masculin, recèle d’indices qui déclenchent un questionnement chez l’enfant : « Mon père, il est cool. Mais, il est tellement sérieux. Était-il un chanteur? Qu’est-ce qui s’est passé pour qu’il ne le soit plus? »

Voilà les questions que peut se poser un enfant lorsqu’il arrive à l’âge où il découvre que ses parents sont aussi des personnes à part entière avec un passé, un présent et un avenir…

MON PÈRE avant, il était trop cool - Une histoire de perception

Une histoire – déclencheur

Quand je suis tombée sur cet album, j’ai senti vibrer quelque chose en moi. Comme un besoin de retourner dans mes souvenirs d’enfant en me remettant dans la peau de cette petite fille pour qui son père était vraiment cool. Il avait une scie mécanique, jouait de la guitare, nous amenait à la pêche et dans le bois, faisait des films et plein de photos ! Ayant « perdu » mes parents très tôt, leur vie est encore auréolée d’un certain mystère que me rappellent certains souvenirs conservés.

J’aime cette histoire, car elle peut servir d’amorce à quelque chose d’important dans la vie d’une famille. Nous, les parents, sommes des passeurs. Des passeurs de valeurs, de tradition, de passions. Nous avons vécu des expériences. Nous avons eu des désirs, des rêves. Nous avons fait de bons coups et de… mauvais coups. Ce n’est donc pas parce que l’on devient parent qu’il faut enterrer la personne que nous avons été avant que les « mini-moi » n’apparaissent !

MON PÈRE avant, il était trop cool - Une histoire de perception

Partager ses souvenirs de jeunesse avec son enfant lui fait découvrir qui nous étions avant sa venue,  car devenir parent apporte aussi son lot de changements. Combien de fois suis-je retournée dans mon passé pour « dédramatiser » certains stades de développement de mes enfants? Des tonnes de fois ! N’hésitons donc pas à leur parler des activités que nous faisions et des choix que nous avons dû faire lorsque nous sommes entrés dans la vie adulte. Bref, ce que nous étions, ce que nous sommes et ce que nous serons. Notre histoire n’est pas banale pour nos enfants, car c’est celle qui fait qu’ils sont ici aujourd’hui.

Alors, sortez vos artefacts de jeunesse et racontez-lui votre histoire avec permission d’enjoliver un peu pour que vous deveniez son super héros !

Il faut bien se justifier quelque part…

Tough guys have feelings too - Keith NegleyIl me semble que de parler de ses propres expériences de vie (on peut quand même garder un jardin secret), c’est aider son enfant à donner du sens à la sienne et à comprendre pourquoi on fait parfois des affaires qui n’ont pas d’allure comme mettre de la musique SUPER FORT DANS L’AUTO EN CRIANT : « RIDE ON ! » sous le regard découragé de la fratrie.

À lire du même auteur : Tough Guys (Have Feelings Too) À quand une traduction?

MON PÈRE, avant, il était trop cool
Keith Negley
Éditions : Gallimard jeunesse, 2018
ISBN : 9782075094634
6-9 ans

Pour vous procurer l’album MON PÈRE, avant, il était trop cool, cliquez  ici :