What are you looking for?
21 septembre 2015

PJLQ – La cache : L’effet jus d’orange

Ce finaliste au Prix jeunesse des libraires du Québec propose une intrigue d’un genre rare au Québec; La cache pouvant rejoindre les adeptes de dystopie et de romans de suspense dotés d’une touche de fantastique et de science-fiction.

La cache : L’effet jus d’orange

PJLQ : La cache : L'effet jus d'orangeQuand une explosion se fait sentir autour de l’école Chevalier, seul un groupe est encore en classe. La violence du séisme les choque et tous craignent pour leur survie, mais ils sont rapidement invités par une Voix étrange à se réfugier dans un bunker souterrain supposé les protéger. Sur place, la Voix leur explique que le pays a été attaqué et que cet abri a été conçu pour protéger plus de trois cents personnes sur une période d’un an afin que la situation de la surface se stabilise. Mais si la Voix semble être en contrôle, les élèves enfermés refusent rapidement son autorité et tous s’arrangent comme ils le peuvent. Ariel prend soin d’Éloi, gravement blessé dans l’explosion, Émerick se sert de sa puissance pour rallier à lui les plus forts et prendre les commandes, le directeur s’efface, terrorisé devant ce qui se produit, et Jules, l’enseignant du groupe, tente de rassurer tout le monde. Mais dans une telle situation, il est difficile de garder le contrôle, d’autant que plus les jours passent et plus les jeunes développent d’étranges pouvoirs…

L’effet jus d’orange, premier tome de la série La cache, est un roman d’aventures chorale, Sandra Dussault ayant choisi de donner la parole à plusieurs de ses personnages. D’ailleurs, comme elle joue sur les variations de langue pour les distinguer, elle ancre son récit au Québec, certains utilisant une langue plus près du joual pour s’exprimer. Cette façon de colorer les personnages aide le lecteur à les différencier au fil des pages et tant mieux parce qu’au départ, c’est un peu compliqué. On distingue bien Ariel à cause de ses pouvoirs, Émerick par son comportement et Arthur parce qu’il est resté coincé à l’extérieur de l’abri, mais les autres se mélangent, du moins jusqu’à ce que les personnalités prennent plus de place au fil de l’histoire. Coup de cœur d’ailleurs pour le personnage de Gédéon, hyperactif privé de ses médicaments. Sandra Dussault arrive à vraiment bien représenter cette énergie folle qu’il n’arrive pas à contenir et qui le rend très attachant. En fait, on croit aux adolescents que l’auteure a mis en place dans ce roman où l’effet concentré du jus d’orange en boite crée de nombreuses frictions, et cela donne encore plus de force à l’histoire. Avec le mystère entourant l’explosion et celui des pouvoirs des adolescents, c’est le genre de roman difficile à lâcher en court de lecture. À découvrir !

** Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par l’autre roman québécois Tiki Tropical (voir ICI)

>>> Pour me suivre : www.sophielit.ca

La cache T.1 : L’effet jus d’orange
Sandra Dussault
Éditions : Québec-Amérique, 2015
ISBN : 9782764428306

Pour acheter ce roman finaliste du PJLQ 2015 dans la catégorie 12-17 ans (Québec), cliquez ici :

PJLQ : La cache tome 1*** Les p’tits mots-dits sont fiers d’être partenaires du Prix jeunesse des libraires du Québec pour sa 5e édition. ***

Facebook Pagelike Widget