What are you looking for?
11 mai 2017

SEULS et FRNCK : 2 séries BD pour faire lire les garçons

Les bandes dessinées forment un monde fascinant où règnent des artistes d’un talent incommensurable ! Il y en a pour tous les âges, pour tous les goûts. Moi qui suis fan numéro un de Chabouté et des séries comme Peter Pan de Loisel et de Martha Jane Cannary de Christian Perrissin (sans oublier l’amour inconditionnel que je voue à ce cher et haïssable Iznogoud), une amie enseignante m’a convaincu de mettre de côté mes BD habituelles pour les siennes. Enfin, celles qu’elle utilise en classe avec ses élèves de la fin du primaire.

Alors, j’accepte son paquet qui pèse une tonne (merci la vie pour mon tonus musculaire identique à celui d’une larve… ) et me je m’installe dans mon divan, prêt à plonger dans… en fait je n’avais aucune idée. Je commence à lire et… JE CA-PO-TE !

SEULS et FRNCK - 2 séries BD pour faire lire les garçons

SEULS

À travers la série Seuls, écrite par Fabien Vehlmann et illustrée par Bruno Gazzotti, on suit les aventures de Dodji, jeune orphelin de 12 ans qui vit en internat (il est victime de violence par les autres enfants et ne semble pas du tout faire confiance aux adultes) et ses amis. Bon, pour être amis, ils ne le sont pas au début. En fait, je doute que ces enfants aient eu à se côtoyer un jour, si ce n’était que de cette nuit qui a commencé sous un ciel étrange…

Le lendemain, tous les adultes ont disparu ! Mais des enfants aussi… finalement quasi tout le monde de Fortville et on se doute que c’est idem dans les autres villes. Par un concours de circonstances, se retrouvent en bande Dodji, Terry (le plus jeune aux jeux de mots hilarants, souvent malgré lui !), Leïla qui excelle en mécanique, Camille l’enfant sage et Yvan le théoricien rigolo et sympathique comme tout.

SEULS et FRNCK - 2 séries BD pour faire lire les garçons

Surtout, il y a des animaux plutôt menaçants qui rôdent dans les alentours, bien qu’il n’y ait pas de zoo dans cette ville. Avec l’ingéniosité de Leïla, la bande met peu de temps à confectionner des armes anti-bêtes (parce que franchement, des rhinocéros et un tigre blanc qui veulent te bouffer, et bien ça fait peur !). Il est temps de partir, mais pour aller où? Yvan a une idée… quelques instants plus tard, ils se retrouvent sur un étage supérieur de la tour de bureaux où le père d’Yvan occupe un poste important. Camille se charge de confectionner un abri pour la nuit et Dodji utilise la carte électronique passe-partout (merci Yvan !) pour créer un appel à l’aide on ne peut plus visible (c’est qu’il est malin ce garçon !). 

Il est à noter que cette série a d’abord été créée pour le magazine Spirou et a remporté le prestigieux Prix Jeunesse 9-12 au Festival d’Angoulême 2 ans en 2007 ainsi qu’en 2010 !

Seuls : avec les élèves? Oui !

Il m’est souvent arrivé de lire des trucs d’une violence pas possible dans certains livres voués pour ce même groupe d’âge… qu’on se le dise : ce n’est pas parce que ce n’est pas illustré que ce n’est pas moins violent ! D’ailleurs, un aspect visuel m’a justement frappé en cours de lecture, à propos des couvertures. Je constate que les éléments renvoyant à quelque chose de violent – un peu de sang, fusil – sont à peu de choses près ce qu’il y a de plus « hémoglobine » dans cette série… bon, il y a un requin un moment donné, mais bon (et je vous promets que Leïla tient ce fusil en toute légitime défense !). Comme mon amie le mentionnait, si une année elle sent que ses élèves ne sont pas assez matures, elle laisse de côté certaines bandes dessinées. Elle prend le pouls de son groupe assez rapidement en début d’année. Quand la moitié des élèves jouent à des jeux vidéo trop violents pour ses propres goûts et que huit de ses élèves lisent du Sénécal comme loisir… Et dans la série de BD dont je vous parle ici, croyez-moi, le tout se résume à un instinct de survie inouï de la part des enfants !

SEULS et FRNCK : 2 séries BD pour faire lire les garçonsMais où sont tous les disparus?!

Et il ne faut surtout pas oublier un mot d’ordre à travers les récits de cette série : HUMOUR ! Les répliques sont super… et quand Leïla suggère à Camille de se moucher… beurk !

À la fin du premier tome, les comparses décident de ne surtout pas se séparer et qu’ils sauront se débrouiller ensemble…  c’est à ce moment qu’il faut attacher sa tuque avec de la broche, car dès le deuxième tome, l’action démarre à la vitesse grand V ! Le tout commence à l’hôtel Majestic. La vie semble plutôt simple, mais une dispute éclate, et Dodji quitte le groupe. Il ne met que très peu de temps à tenter d’appeler (cellulaire trouvé) Leïla… il croit avoir vu un adulte dans la rue ! Mais il se trompe le pauvre, ce qu’il a vu est bien pire…

J’arrête ici ! Je ne peux quand même pas tout vous dévoiler ! Mis à part que le personnage de Saul, chef du clan du requin (bon je vais trop vite, je vous parle du troisième tome !), un petit crétin (je suis désolé, mais vraiment celui-là, je le déteste !) qui n’est pas s’en rappeler un certain type hyper dangereux prônant la supériorité de la race aryenne…

SEULS et FRNCK : 2 séries BD pour faire lire les garçonsPour sa part, cette brillante enseignante dont je vous parle cible des extraits de La disparition (le premier tome) pour aborder des discussions et activités sur l’entraide, la solidarité, la violence, l’intimidation, aborder des questions de survie (pourquoi pas?!) et quelques débats quasi philosophiques ! Dans le genre : est-ce que tu sauverais ta peau sans te soucier des autres si tu étais le plus fort de la bande? Ou encore : s’il fallait sauver deux enfants du groupe, lesquels choisiraient-ils et pourquoi?

Bien entendu, le plus rigolo pour les élèves est de reprendre les cases (sans texte) de certaines planches dans le désordre pour en faire de toutes nouvelles aventures ! Pas mal comme exercice d’écriture et de dessin ! Surtout, on peut adapter cet exercice pour tous les niveaux.

La série BD Seuls a été adaptée au cinéma et le film est déjà sorti en France et ne devrait pas tarder à arriver en salle au Québec. Voici la bande-annonce :

Seuls t.1 : la disparition
Fabien Vehlmann & Bruno Gazzotti
Éditions : Dupuis, 2006
ISBN : 9782800165202
Dès 12 ans

FRNCK

Évidemment, il y a une myriade de super séries BD pour les jeunes d’environ 12 ans ! C’est à ce moment que je me suis dit, tant qu’à être plongé dans cet univers, aussi bien approfondir mes recherches. Comme quoi certains devoirs peuvent être vraiment chouettes ! C’est donc avec grand plaisir que j’ai découvert une toute nouvelle série, FRNCK, de Brice Cossu et Olivier Bocquet.

Voici avant tout, la bande-annonce de la série :

On rencontre Frank, en attente de rencontrer des parents adoptifs potentiels… il était temps, après trois familles d’accueil (Frank n’a pas été mis à la porte, il a plutôt été « remercié »). Après une entrée désastreuse (et le mot est faible !), les Moche annoncent qu’ils désirent tout de même adopter le jeune garçon. Comment? Ah, oui oui, Moche est leur nom de famille – on ne décide pas de tout dans la vie…

SEULS et FRNCK : 2 séries BD pour faire lire les garçonsMalgré tout, Frank tente une fugue et, avant d’escalader le mur de l’enceinte, il s’entretient avec le jardinier qui lui montre sur une carte où il l’a trouvé enfant. À une heure de marche, dans une forêt, bien sûr.

En route, Frank fait une chute pour atterrir devant un site préhistorique enseveli là depuis des millénaires ! Une seconde chute et Frank se retrouve à l’eau (il ne sait pas nager, en fait il a toujours eu peur de l’eau… ). Quand il émerge, il tombe nez à nez avec un énorme tigre à dents de sabre ! Tout ce que je peux vous dire c’est que Frank vient solidement de remonter le temps, et que les ennuis ne font que commencer (eh non, Frank, tu n’es pas dans un parc d’attractions avec méga effets 3D).  

Ce premier tome annonce une série remplie d’action et d’humour (tous les éléments y sont pour un succès assuré !). C’est hilarant à souhait (attendez de savoir quel est le premier mot prononcé par l’humanité !) et le ton rappelle certaines séries d’émissions d’animation. Et la rencontre avec les différents habitants des lieux est trop drôle. On comprend leur langage, entendu de laisser tomber les voyelles ! J’ai déjà hâte au deuxième tome, à paraître au mois d’août 2017.

FRNCK tome 1 – Le début du commencement
Olivier Bocquet & Brice Cossu
Éditions : Dupuis, 2017
ISBN : 9782800167435
Dès 10 ans

Somme toute, à travers les séries Seuls et FRNCK, je me suis rapidement rendu compte que certaines bandes dessinées méritent, pour différentes raisons qui sautent aux yeux à leur lecture, d’être présentées à des lecteurs d’environ 10-12 ans. Et bien que j’aie mentionné plusieurs éléments reliés à l’enseignement, n’oublions jamais : ce n’est pas parce que tu es à l’école que tu ne peux pas t’amuser en lisant !

Bonne lecture !

À LIRE ÉGALEMENT : Initier son enfant aux bandes dessinées + 4 suggestions

Pour vous procurer les séries BD Seuls et FRNCK, cliquez ici :