What are you looking for?

Le TDAH : Apprendre à « vivre avec »

Apprendre à « Vivre avec » le TDAH, plutôt que « accepter » ou « apprécier » le TDAH (Trouble du Déficit d’Attention avec Hyperactivité) semble plus réaliste pour bon nombre de parents et de familles.

En effet, on tend à minimiser la réalité familiale lorsqu’il est question de TDAH, s’imaginant un enfant un peu survolté, plein d’énergie, qui parle vite et qui oublie son matériel scolaire sans plus.

Mais il en va autrement. Un enfant qui a un TDAH, c’est un enfant qui peut se montrer impulsif en piquant des colères sans que les parents aient vu des signes précurseurs, en prenant du temps avant de s’apaiser, en se sentant ultra coupable APRÈS avoir fait ou dit quelque chose de déplacé. Ceci peut le mener à se sentir impuissant, en détresse puisqu’il constate qu’il n’arrive pas à avoir le contrôle sur lui-même. On peut aisément s’imaginer que les relations avec la fratrie et les parents peuvent s’effriter devant ces explosions émotives.

À l’école, vers la 4e année, les enfants ont également plus tendance à se comparer à autrui. Ils commencent à être de plus en plus conscients de leurs « différences », de leurs efforts constants qui ne mènent pas aux mêmes résultats que si c’était un collègue de classe neurotypique (qui n’a pas de dérèglements neurologiques) qui faisait exactement la même chose et du regard des autres sur eux quand ils sont « trop ».

Être « trop », les enfants TDAH le sont souvent – aux yeux des autres. Trop émotifs, trop intenses, trop volubiles, trop rapides, trop impulsifs, trop agités, trop désorganisés. Ces « trop » minent leur estime personnelle, puisqu’ils ne se sentent jamais simplement « assez ». Assez émotifs, assez intenses, assez volubiles…

Alors, comment pouvons-nous faire pour aider les enfants et leur famille à mieux vivre avec cette réalité?

Outre l’accompagnement professionnel (que ce soit avec un intervenant du CLSC, de l’école, au privé, etc.) qui peut s’avérer nécessaire dans certaines situations, plusieurs guides pertinents sont disponibles sur le marché.

2 livres outils pour apprendre à « vivre » avec son TDA/H

Le TDAH : Apprendre à « vivre avec » TDA/H : La boite à outilsD’abord, le livre TDA/H : La boite à outils, de la psychologue Ariane Hébert, paru cette année aux éditions de Mortagne. Madame Hébert est également maman de trois enfants… ayant un TDAH ! Chaque chapitre aborde un aspect différent du TDAH, que ce soit l’organisation, la concentration, le contrôle des émotions, la gestion du temps, etc. Ainsi, le parent ou le professionnel peut, à l’aide de la table des matières, se diriger à la section qui répond aux besoins prioritaires de l’enfant accompagné. Je dois admettre que je l’utilise moi-même en intervention ! Les images sont ludiques, la mise en page est aérée et des pages de notes sont disponibles tout au long de l’ouvrage.

Le TDAH : Apprendre à « vivre avec » - FredEnsuite, une autre Ariane : Ariane Leroux-Boudreault, doctorante en psychologie, a publié cette année, aux éditions Midi Trente le livre Fred : Vivre avec le TDAH à l’adolescence. Ce livre fait partie de la collection Perso, qui s’adresse directement aux jeunes. Cette approche permet donc à ces derniers un sentiment d’autonomie et de fierté, en étant partie intégrante de la démarche et en se reconnaissant dans les propos du personnage principal, Fred, et de son jumeau Léo. À la manière d’un blogue, le lecteur suit la narratrice dans son quotidien et ses défis, en plus d’avoir droit à une multitude de trucs et astuces réalistes et accessibles. La mise en page est rythmée, attrayante et espacée, ce qui permet une lecture fluide et agréable pour les jeunes ayant un TDAH.

Plusieurs stratégies sont proposées dans les deux publications plus que pertinentes.
Bonne lecture !

TDA/H : La boite à outils
Ariane Hébert
Éditions : de Mortagne, 2015
ISBN : 9782896624812

Fred : Vivre avec le TDAH à l’adolescence
Ariane Leroux-Boudreault
Éditions : Midi Trente, 2015
ISBN : 9782923827674

Pour vous procurer ces 2 livres, cliquez ici :