What are you looking for?
9 janvier 2019

752 lapins & Le livre où la poule meurt à la fin – Des albums décoiffants !

Découvrez, sans plus tarder, 752 lapins et Le livre où la poule meurt à la fin, deux albums parus aux éditions Les 400 coups. Avec ces deux histoires, François Blais et Valérie Boivin brassent et décoiffent. Le style incisif de l’auteur combiné aux illustrations vives et burlesques de l’illustratrice ne laissent personne indifférent. Des albums drôles et déroutants pour petit-es et grand-es !

752 lapins – Une histoire qui se joue des codes !

C’est l’histoire d’une princesse très belle, très gentille et très riche qui s’occupe des 752 lapins de son clapier royal. Un jour, pourtant, l’un d’entre eux s’enfuit. Un lapin qu’elle aime et chérit. Un lapin auquel elle ne peut cesser de penser.

Elle demande alors conseil auprès des seigneurs voisins. Ces seigneurs, quelque peu étonnés de l’émoi qu’occasionne la perte d’un seul lapin (n’en a-t-elle pas encore 751?), lui proposent de l’oublier et de se changer les idées : « Si vous m’en croyez, vous vous ferez couler un bon bain, vous vous servirez un grand verre de limonade et vous lirez un bon livre. Cela vous changera les idées et, dans une heure, vous aurez oublié ce pauvre lapin. ».

752 lapins - François Blais & Valérie Boivin (Les 400 coups)

Comment ces seigneurs peuvent-ils formuler de tels conseils? Choquée, la princesse part tout de même à la recherche de son lapin. Elle rencontre, en chemin, une sorcière qui l’éclaire sur la nature et l’étendue des épreuves qu’elle aura à affronter pour retrouver son lapin chéri : « Ton lapin est déjà loin, princesse. Pour le retrouver, tu devras affronter un géant, gravir de hautes montagnes et traverser un marais infesté de serpents ». La détermination de la princesse vacillera-t-elle devant l’adversité?

752 lapins - Les 400 coups

Cet album humoristique narré à la manière des contes classiques surprend et déstabilise en raison de sa chute. François Blais s’amuse à déconstruire l’archétype de l’héroïne prête à tout affronter pour poursuivre sa quête. Les illustrations caricaturales de Valérie Boivin fourmillent de détails amusants. Le rapport texte-image renforce le comique de situation. Le décalage entre ce qui est dit et ce qui est montré met en relief la dimension parodique du récit. La double page sur laquelle on voit les seigneurs enfourcher leur monture, c’est-à-dire des chevaux de bois, a d’ailleurs suscité de vifs éclats de rire en classe.

752 lapins - Les 400 coups

752 lapins, une histoire qui s’amuse avec tous les codes et qui, par le fait même, suscite la réflexion !

752 lapins
François Blais & Valérie Boivin
Éditions : Les 400 coups, 2016
ISBN : 9782895406853

– Publicité –Prix jeunesse des libraires du Québec

Le livre où la poule meurt à la fin – Un album singulier au propos explosif !

Catherine, la poule, achète de tout : « un porte-clé à l’effigie d’Abraham Lincoln, un chapeau qui brille dans le noir, un raisin sec ressemblant un peu à la reine d’Angleterre ». Précision : elle achète de tout à crédit. Comme on l’élève pour sa chair et qu’elle sera envoyée sous peu à l’abattoir, elle ne se soucie pas de rembourser ses achats. « Il faut être stupide pour donner une carte de crédit à une poule », pense-t-elle.

Alors que le responsable du poulailler tente de la raisonner, «  mais que fais-tu de l’honneur ? », Catherine répond : « Je m’assois dessus, Jean-Claude, je m’assois dessus. ». Les tentatives du curé, qui rencontre les poules pour les confesser, n’auront pas plus de succès : « Ainsi donc, ma fille, vous ne regrettez rien du tout? ». Catherine a bien un regret. Mais il ne s’agit certainement pas de celui auquel s’attend le curé. Je vous laisse le découvrir à la lecture de l’album… Mais soyez prévenu-es, l’humour est grinçant !

Le livre où la poule meurt à la fin - Les 400 coups

Avec un tel titre, Le livre où la poule meurt à la fin, on pourrait s’attendre à verser une larme ou deux au cours de la lecture. Ce sont plutôt des rires qui jaillissent. On rit, d’une part, de l’héroïne de cette histoire qui assume ses défauts jusqu’à la toute fin. Les mimiques de Catherine, mises en images par Valérie Boivin, appuient avec force ce ressort comique. On rit, d’autre part, de l’absurdité de la situation dans laquelle se trouve cette héroïne. Quelle idée de donner une carte de crédit à une poule ! Cet effet est également amplifié par les commentaires métanarratifs de François Blais (exemple : « elle possédait même un jeu de pneus d’hiver (elle qui n’avait pas de voiture) ainsi que cinq paires de gants (elle qui n’avait pas de mains) »).

Le livre où la poule meurt à la fin - François Blais & Valérie Boivin (Les 400 coups)

Le livre où la poule meurt à la fin, cet album singulier au propos explosif, est finaliste pour le Prix jeunesse des libraires du Québec dans la catégorie 6 à 11 ans Québec. Bravo !

Pour lire un extrait de l’album, CLIQUEZ ICI !

Le livre où la poule meurt à la fin
François Blais & Valérie Boivin
Éditions : Les 400 coups, 2017
ISBN : 9782895406976

Réfléchir à des questions éthiques avec les enfants 

Des dilemmes éthiques s’inscrivent dans la trame de ces récits. L’intérêt pédagogique réside dans le masquage des valeurs. On traite de ces sujets sans indiquer une « voie à suivre ». Sans leçon ou sans morale ! La lecture de ces albums et la réflexion qui s’ensuit peut agir comme un tremplin pour le développement d’une pensée autonome et critique chez les enfants.

Le livre où la poule meurt à la fin - François Blais & Valérie Boivin (Les 400 coups)

En classe, j’ai réservé un après-midi pour lire ces deux albums en rafale à mes élèves. Après la lecture de chaque album, j’ai demandé aux élèves de se mettre dans la peau du personnage (À la place de la princesse, qu’aurais-tu fait? / À la place de Catherine, qu’aurais-tu fait?). Les élèves devaient, d’abord, cerner le dilemme éthique posé à chacun des personnages, relever les avantages et les désavantages reliés à chacun des choix qui s’offraient à eux pour ensuite prendre position.

Par exemple, la princesse peut décider d’affronter tous les dangers pour l’amour de son lapin. Elle peut aussi être plus pragmatique et décider de retourner à la maison, car elle est responsable du bien-être des 751 autres lapins. De même, Catherine peut décider d’orienter ses actions en fonction de principes abstraits, comme l’honneur. Au contraire, elle peut se fier aux effets concrets que ses choix ont dans sa vie (et dans celles des autres).

752 lapins - François Blais & Valérie Boivin (Les 400 coups)

Nous en avons débattu en grand groupe afin d’enrichir notre réflexion à partir de celles des autres. Comme chaque fois que j’anime un débat en classe, je pousse tous les pupitres dans le fond de la classe. Les élèves se positionnent d’un côté ou de l’autre de la classe, selon leur prise de position. Les indécis restent au centre de la classe, mais ne peuvent prendre la parole tant qu’ils et elles ne se positionnement pas d’un côté ou de l’autre de la classe. Les élèves peuvent se déplacer dans la classe à tout moment si leur position sur le sujet se transforme au cours des échanges.

Le livre où la poule meurt à la fin - Les 400 coups

Après les deux lectures et les deux débats en grand groupe, j’ai demandé à mes élèves de choisir une seule situation et de formuler par écrit leur réflexion à la suite des échanges en classe. Alors que la lecture à voix haute du premier album, 752 lapins, a suscité beaucoup de réactions, c’est le deuxième album, Le livre où la poule meurt à la fin, qui a inspiré le plus grand nombre d’élèves de ma classe pour leur réflexion éthique.

Voilà quelques idées qui, je l’espère, vous convaincront de lire ces deux albums décoiffants avec les enfants !

Pour vous procurer les 2 excellents albums de François Blais et Valérie Blais, cliquez ici :

– Publicité –
Finalistes Prix jeunesse des libraires du Québec

Facebook Pagelike Widget