What are you looking for?
16 juillet 2018

On s’éclate avec les albums interactifs de l’auteure illustratrice Nicola O’Byrne

Lorsque l’on raconte une histoire à des enfants, afin de rendre la lecture plus vivante, il faut créer des effets à l’aide de notre voix, inventer des façons d’intervenir avec eux, les impliquer dans le récit de façon plus participative. Bref, il faut savoir comment aller plus loin que le texte, mais ce n’est pas toujours évident. Voilà pourquoi les albums interactifs ont la cote auprès des enfants… et de ceux qui les racontent ! Le secret c’est que même un conteur débutant est assuré de faire un hit avec ce type de livre. Les trois albums proposés ici sont truffés de directives pour les enfants. Presque à chaque page, on demande aux lecteurs d’interagir physiquement avec le livre pour faire avancer l’histoire. Malgré une trame narrative toute simple, les illustrations de Nick Bromley sont si dynamiques que les personnages semblent toujours en mouvement. On ressent l’action autant dans les images que dans le texte de Nicola O’Byrne. Trêve d’introduction, passons en revue trois titres racontés et explorés avec mes Lutins Coquins (mon groupe de 4 ans à la garderie).

Trio d’histoires délirantes, ludiques et interactives de Nicola O’Byrne

Attention ! Ouvrir doucement : Ce livre a des dents !

En ouvrant le livre, la fausse couverture et la première page nous annoncent l’histoire du Vilain petit canard. Après la première phrase (« Il était une fois… »), le narrateur remarque quelque chose d’étrange : une queue dépasse au bas de la page. Nous apprendrons bientôt qu’il s’agit d’un crocodile qui s’est égaré dans le livre. Le gros animal entreprend alors de manger les pages, les lettres, les mots. Il faut absolument l’empêcher de faire trop de dégâts. Avec le petit canard, nous chercherons le moyen de renvoyer le glouton d’où il vient. Mais comment le faire sortir du livre? Et puis, c’est un animal bien effrayant pour un petit caneton. Le lecteur sera invité à souffler, chanter des berceuses, secouer le livre. Tout pour faire sortir le crocodile. Finalement, ce dernier trouvera lui-même la solution. Je ne peux vous dévoiler la fin, mais sachez que mon livre a désormais un gros trou.

Attention ! Ouvrir doucement- ce livre a des dents ! - Nicola O'Byrne

Pour aller plus loin avec les enfants, nous avons cherché des chansons qui parlent de crocodiles. Nous avons eu du plaisir à chanter celle-là :

Y’AVAIT DES GROS CROCODILES
Y’avait des gros crocodiles et des orangs-outangs
Des affreux reptiles et des jolis moutons blancs
Y’avait des chats, des chats, des rats, des rats, des éléphants
Il ne manquait personne à part les deux licornes

Vous en connaissez d’autres?
Enfin, les amis ont été invités à dessiner un crocodile pour ensuite le découper et le coller sur une feuille. Pour les guider, j’avais affiché des images de crocodiles sur le tableau.

Attention ! Ouvrir doucement : Ce livre a des dents !
Nicola O’Byrne
Éditions : Père Castor, Flammarion, 2013
ISBN : 9782081295414
3 à 6 ans

– Publicité –
PUBLICITÉ Scholastic - Les aventures de Narval et Gelato

Attention ! Fais marcher ton imagination – mais ne souhaite pas n’importe quoi !

Un jour, Lapin s’ennuyait très fort.
Si seulement il se passait des choses ! soupira-t-il.

C’est à ce moment, qu’apparait un loup bibliothécaire. Il lui offre de l’aider à inventer une histoire. Mais un loup est un loup, non? Pourtant, le lapin ne se méfie pas tout de suite et suit les conseils du grand poilu. Pour inventer une histoire, ça prend un méchant (un gros méchant de préférence), un héros, un déguisement pour celui-ci et un lieu (une forêt, par exemple). Suivant les conseils du loup, le lapin fait marcher son imagination et l’histoire peut commencer. Malheureusement, le loup a prévu une fin très hâtive et se jette sur le lapin dès le début du conte. Le lapin, qui n’aime pas cette histoire, mais alors pas du tout et fera marcher à nouveau son imagination afin de trouver une conclusion différente.

Attention ! Fais marcher ton imagination mais ne souhaite pas n'importe quoi ! - Nicola O'Byrne

Une fois de plus, je m’en voudrais de gâcher la fin, mais disons que ça implique une fusée rouge et un loup astronaute.
Les enfants ont adoré cette aventure et furent surpris par la double page qui se déplie. Une fois de plus, les Éditions du Père Castor n’ont pas hésité à briser les conventions de formats pour surprendre les jeunes lecteurs.

Afin de donner un coup de pouce au petit lapin, les enfants ont conçu de belles fusées rouges. La première étape fut chatouillante : nous avons peint le dessous de notre pied avec de la gouache rouge avant de l’imprimer sur une feuille blanche. C’est froid et ça chatouille = éclats de rire assurés ! Le lendemain, ils devaient choisir des triangles (pour leur fusée) à coller avec de la colle blanche. Le résultat est impressionnant, non?

Attention ! Fais marcher ton imagination - mais ne souhaite pas n'importe quoi ! - BRICOLAGE FUSÉE

Attention ! Fais marcher ton imagination – mais ne souhaite pas n’importe quoi !
Nicola O’Byrne
Éditions : Père Castor, Flammarion, 2015
ISBN : 9782081341975
3 à 6 ans

Qu’y a-t-il derrière cette porte? Ouvre-la pour voir !

Dès la première page, le lecteur est plongé dans l’obscurité. Pourtant, en y regardant bien, on peut distinguer une silhouette familière. Une grosse voix nous demande alors de taper dans nos mains pour faire revenir la lumière. Hop ! Nous nous retrouvons nez à nez avec Nestor le crocodile mangeur de livres. Il n’arrive plus à trouver le chemin de sa maison et sollicite notre aide.

Qu'y a-t-il derrière cette porte? Ouvre-la pour voir ! - Nicola O'Byrne

Au fil des pages, les enfants sont invités à tracer des formes avec leurs doigts : des cercles, des carrés, des rectangles. Notre pauvre croco aboutira au milieu de l’océan, dans la neige, dans le désert. Parfois les portes seront trop petites et Nestor aura besoin d’un coup de pouce pour s’y glisser. La bonne nouvelle, c’est qu’il retrouvera son marais. La mauvaise, c’est que le crabe, le suricate et le pingouin qu’il a rencontré sur le chemin devront à leur tour trouver un chemin pour rentrer chez eux. Mais ça, c’est une autre histoire. Encore un chouette album avec une trame narrative toute simple, mais ô combien divertissante ! Les enfants apprécient toujours qu’un « livre » leur adresse directement la parole, qu’on les consulte, qu’on leur demande leur aide ou leur opinion.

En voici un extrait :

Qu'y a-t-il derrière cette porte? Ouvre-la pour voir !

Qu'y a-t-il derrière cette porte ?- ouvre-la pour voir ! NICOLA O'BYRNEQu'y a-t-il derrière cette porte? Ouvre-la pour voir !

Qu'y a-t-il derrière cette porte? Ouvre-la pour voir !

Installés à la table, les enfants se sont vus remettre 5 feuilles pour 5 formes géométriques tracées au pointillé. Nous avons relu l’histoire et, à chaque étape, ils devaient tracer la forme correspondante. C’est plus difficile qu’on peut le croire! Pourtant, ils se sont merveilleusement débrouillés.

Qu’y a-t-il derrière cette porte ?: ouvre-la pour voir !
Nicola O’Byrne
Éditions : Père Castor, Flammarion, 2018
ISBN : 9782081396555
3 à 6 ans

Je ne saurais trop vous dire lequel est le meilleur de tous les livres de Nicola O’Byrne, ils sont carrément géniaux. Les enfants de 3 à 6 ans s’amuseront à interagir avec les personnages. Ils souffleront, traceront des formes avec leurs doigts, secoueront le livre. Bref, ils s’amuseront bien avec nos amis Loup, Croco, lapin et canard. Je suis convaincu que vous prendrez autant plaisir à lire que les enfants à écouter.

En terminant, il y a un quatrième titre (que je n’ai pas exploré ici) La dernière histoire du soir. On y retrouve notre loup astronaute (revenu sur Terre). Cette fois, il tentera d’embobiner d’autres personnages connus des enfants : Le chaperon rouge, Cendrillon, les Trois Petits Cochons. Parviendra-t-il à les croquer? Hum, j’en doute !

LISEZ ÉGALEMENT : Des livres interactifs sans piles !

Pour vous procurer les albums interactifs de Nicola O’Byrne, cliquez ici :