What are you looking for?

« Ce qui nous rassemble » : un projet d’écriture pour la nouvelle année !

« Maman, euuuuuh madame… ». Ça, c’est l’un de mes élèves qui ne pouvait réprimer en début d’année un petit « maman » par-ci par-là. « Aye, moi aussi, j’appelais ma prof de première année maman ! ». En voilà un autre qui s’est alors rappelé avoir lui aussi cette petite manie. Depuis, une complicité s’est construite entre ces deux élèves qui m’appellent de temps à autre « maman » sans pouvoir cacher le petit sourire qui se forme à la commissure de leurs lèvres.

Vous est-il arrivé.e, comme à ces deux élèves, de vous sentir lié.e – ne serait-ce qu’un moment – à une autre personne qui partage avec vous une habitude farfelue telle que :

– Jouer de la guitare avec un balai.
– Faire des petits dessins bizarres quand on est au téléphone.
– Avec des lunettes de soleil, pouvoir enfin observer ce qu’on veut en
  cachette.
– Sauter sur les bandes blanches du passage piéton.
– Faire de la buée sur une vitre pour dessiner un coeur.
– Avoir le coeur qui bat en ouvrant une lettre.*

* Extraits de Ce qui nous rassemble.

Ce qui nous rassemblePour moi, c’est le cas. Ces petites découvertes inopinées ont même, dans certains cas, été le point de départ de relations d’amitié. Voilà sans doute l’une des raisons pour lesquelles l’album Ce qui nous rassemble, paru aux Éditions Rue du Monde, m’a tant plu. On y présente ces petits riens qui nous ressemblent et qui nous rassemblent comme un condensé de poésie et de candeur qui se distille de page en page.

J’ai aimé l’approche préconisée dans le livre. Les deux auteurs réunis sous le pseudonyme de Noé Carlain ont cherché, dans le singulier, la délicate toile par laquelle se tisse notre commune humanité. Ceux-ci ont misé sur l’émerveillement et les élans du coeur, deux forces universellement partagées, mais qui s’incarnent dans un contexte particulier. Ils font le pari que le beau et le grand qui nous relient se nichent dans le quotidien et toute sa simplicité.

Leur projet, vêtu des habits de la poésie et du rêve, en est pourtant un politique. Quand la différence engendre la peur, le repli et la radicalisation, il devient urgent de déterrer le commun, d’édifier des ponts et de transcender les frontières imaginaires. Mais surtout, une fois que nous aurons identifié « ce qui nous rassemble »,  peut-être pourrons-nous enfin poser cette délicate question : « Que pouvons-nous faire ensemble? »?

Célébrer ce qui nous rassemble pour débuter en beauté cette nouvelle année !

La lecture de l’album m’inspire à commencer en beauté cette nouvelle année avec mes élèves. Je compte, vous l’aurez deviné, célébrer avec eux « ce qui nous rassemble ». Parce que je crois qu’il n’y a rien de plus motivant pour les élèves que de voir leur enseignante s’adonner aux exercices qu’eux-mêmes devront réaliser, voici la petite liste que j’ai créée à cet effet :

10 petites choses qui nous rassemblent selon madame Stéphanie 

Chanter trop fort sous la douche.
Cueillir un énorme bouquet de pissenlits.
Gravir une montagne de neige pour ensuite se laisser rouler jusqu’à son pied.
Lécher son assiette en cachette.
 Parler devant son miroir.
 Manger les arachides sucrées en premier dans le mélange du randonneur.
Se tatouer la main avec un stylo.
 Penser que notre chat est le chat le plus intelligent du monde.
 Se trouver très drôle quand on demande à son enseignante d’épeler le mot « anticonstitutionnellement ».
 Choisir un livre parce qu’il sent bon.

Ce qui nous rassemble

Je profiterai de cette liste personnalisée pour attirer leur attention sur la construction des phrases, et par le fait même, réviser les constituants de la phrase de base étudiés avant les vacances du temps des fêtes. J’estime que la plupart de mes élèves remarqueront que ces phrases contiennent toutes un verbe à l’infinitif. Certain.e.s soulèveront même l’absence de sujet. Je pourrai ensuite leur expliquer que la phrase infinitive est utilisée dans différents contextes : pour exprimer un ordre, une directive, une hésitation, un souhait, etc.

Mais le coeur de l’activité sera bien sûr le moment où je découvrirai leurs suggestions ; ces suggestions par lesquelles nous fabriquons du commun et que le banal se transforme en sublime. Je souhaite que cette montagne de petites choses puisse nous accompagner tout au long de l’année et nous rappeler qu’au-delà de nos différences, nous partageons aussi une multitude de points en commun.

Ce qui nous rassemble
Noé Carlain & Sandra Poirot-Chérif
Éditions : Rue du monde, 2016
ISBN : 9782355044359

Vous aussi, vous pouvez célébrer « ce qui nous rassemble » en vous procurant l’album ici :

– Publicité –La boite à pitons - Lecture créative