What are you looking for?
15 février 2018

Être aux Jeux olympiques de Corée par la littérature jeunesse

Lorsque les Jeux olympiques sont diffusés à la télé, j’aime ça les regarder. Malheureusement, des heures durant ! Alors tout ce qui peut attendre est mis en veilleuse pour deux semaines. Été comme hiver, ça m’émeut de voir les athlètes se dépasser. Mes épreuves préférées lors des jeux d’hiver : le curling (c’est l’fun le curling !), le ski de fond, le patinage de vitesse sur courte piste, le biathlon, le ski acrobatique… presque tout, mais pas le hockey, ni le patinage artistique. Ce que j’aime aussi, c’est de découvrir le pays hôte par sa littérature. Lorsque j’étais responsable de l’animation en bibliothèque, j’ai proposé des clubs de lecture sur la Russie et le Brésil. Et nous avions fait de belles découvertes littéraires. Alors, aujourd’hui j’aimerais vous proposer celle-ci, sur la Corée.

La mouette aux croustilles

La mouette aux croustilles - Être aux Jeux olympiques de Corée par la littérature jeunesse !Un des albums qui m’a été offert en cadeau. Mes yeux d’enfants y voient de magnifiques illustrations et une petite intrigue captivante. Il faut s’attarder aux regards expressifs des mouettes, et les illustrations qui nous sont proposées sous plusieurs perspectives rendent le récit bien vivant. Peut-être que vos yeux d’adultes y verront la morale qui pendait au bout de mon nez, mais bon… cette histoire m’a plu.

Le sujet de la malbouffe, celui qui pendait au bout de mon nez !, vu autrement. On peut ici exploiter la saine nutrition avec cet album. Présenter notre aliment préféré, un aliment santé, et profiter de l’expérience de notre amie la mouette, et expliquer pourquoi notre gâterie occasionnelle doit rester une petite gâterie de temps en temps. Nous pouvons également profiter de l’occasion pour parler de l’importance de ne pas laisser de traces lorsque nous sommes dans la nature. Les animaux doivent pouvoir se nourrir à même leur environnement et ne pas s’habituer à chercher les humains, à compter sur eux pour se trouver de la nourriture. Les tracas de la mouette débutent avec un geste humain anodin, mais qui n’est pas sans importance. Films pour enfants proposent quelques films d’animation gratuits dont quelques-uns sur l’écologie.

La mouette aux croustilles
Mingle Mingle (traduit par Fanny Britt)
Éditions : La Pastèque, 2015
ISBN : 9782923841748
6-9 ans

Pour lire un extrait, CLIQUEZ ICI !

La mouette aux croustilles - Être aux Jeux olympiques de Corée par la littérature jeunesse !

Un océan de larmes

Un océan de larmes - Être aux Jeux olympiques de Corée par la littérature jeunesse !J’ai emprunté celui à ma bibliothèque. Une histoire sur les bienfaits de… pleurer ! Un beau graphisme, original. La rareté des mots, une phrase sur deux pages, laisse donc toute la place à l’illustration. Des détails foisonnent, mais seulement pour l’oeil curieux : un père Noël, un Spiderman, un Pinocchio… L’illustratrice a également publié Géant, également chez La Pastèque. Pour les enseignantes, l’éditeur a préparé des fiches pédagogiques pour exploiter ces 3 albums que vous retrouverez sur le site.

Un océan de larmes
Seo Hyeon
Éditions : La Pastèque, 2014
ISBN : 9782923841564
Dès 4 ans

Monsieur Papa et les 100 gouttes d’eau

Monsieur Papa et les 100 gouttes d'eau Être aux Jeux olympiques de Corée par la littérature jeunesse !Cet album a très peu de texte, l’illustration dit tout. Peu de couleur, une touche de bleu et une trace rarissime d’orangé. Une histoire toute simple, celle d’un papa éléphant qui part chercher de l’eau pour ses éléphanteaux. L’auteur a récidivé en 2017 avec Monsieur Ours veut qu’on le laisse tranquille.

Monsieur Papa et les 100 gouttes d’eau
In-kyung Noh
Éditions : Rue du Monde, 2014
ISBN : 9782355043284

Encore plus de Corée !

Les éditions Philippe Picquier, des spécialistes de la littérature asiatique, ont au catalogue des livres pour tous les âges, vous y trouverez certainement de quoi lire pour vous aussi. J’ai particulièrement apprécié Nuages de Gong Gwang kyu, illustré par Kim Jae-hong. Cet album nous propose de lever le nez vers le ciel et d’observer les nuages pour y découvrir des images éphémères. Activité qui peut se pratiquer aussi bien en hiver, couché dans la neige, qu’en été sur le sable chaud ou le gazon frais. Peut-être découvrirons-nous, comme dans le livre, un singe, un cochon, un mouton ou un dragon l’espace d’un instant. Occupant presque chaque double page, le ciel est bleu comme en été, orageux, ou encore étoilé et les nuages ont cette touche de vérité. Une activité à redécouvrir, pour rêvasser et chasser les soucis.

Et un petit dernier, avant d’aller dormir. Bonne nuit mon tout-petit, de Soon-hee Jeong, auteure illustratrice originaire de Corée du Sud. Le site de l’éditeur le décrit comme suit : « Pour bercer son petit, une maman évoque avec douceur les animaux qui l’entourent : La vache ne fait plus de bruit. Dans l’étable s’est endormie. Les grenouilles ne font plus de bruit, dans l’herbe se sont endormies… Un livre tendre d’après une berceuse populaire coréenne, porté par des illustrations oniriques d’une grande beauté ! »

La découverte d’un pays se fait également par sa cuisine. Récemment, j’ai goûté au « Bibimbap » du tout petit resto Dadam situé à Lasalle. Ricardo a sa version. Profitez de l’expérience de notre amie la mouette pour découvrir ce nouveau plat cette semaine.

Pour vous procurer mes suggestions de lecture, spécial Corée, cliquez ici :