What are you looking for?
8 décembre 2015

Le Quartanier lance sa collection jeunesse

Cet automne, Le Quartanier lançait ses deux premiers titres en littérature jeunesse : Tommy l’enfant-loup de Samuel Archibald et Le deuxième étage de l’océan de Carle Coppens, dans une collection nommée Porc-épic. Tous deux sont illustrés par la talentueuse illustratrice Julie Rocheleau. J’avoue avoir été particulièrement intriguée dès le jour où j’en ai entendu parler – j’avais hâte de découvrir les premiers balbutiements en littérature jeunesse d’une maison d’édition qui a largement fait ses preuves en poésie, en roman et en nouvelle.

La frontière floue entre le vrai et l’imaginaire

Le Quartanier - Tommy l’enfant-loupTommy est un jeune garçon qui a été rescapé de la forêt par un drôle de bonhomme nommé Bill Bilodeau, l’ami des animaux. Tommy devra apprendre à vivre en société, à Arvida, où les jeunes de l’école racontent toutes sortes de choses à son sujet, au point où les frères Archibald en viendront presque à croire les railleries de l’atroce Stiveune. Il faut bien se l’admettre : avec son look négligé, sa démarche animale, son comportement sauvage, Tommy n’est pas un enfant comme les autres. Mais se pourrait-il vraiment qu’il soit mi-bête mi-humain?

L’aventurier du Deuxième étage de l’océan, dans un tout autre univers, habite un appartement montréalais avec sa famille que l’on devine aisée et moderne selon ses habitudes et son mobilier. Le vif petit garçon prétend qu’on ne le laisse jamais placer un mot. C’est en enjambant « l’escalier de secours » ou, en d’autres mots, en franchissant les ennuyeuses limites de la réalité, qu’il emmagasine les images pour capter l’attention de ses parents au souper. Dragons, cyclopes et autres poissons-chats. Pourra-t-il intéresser quelqu’un avec tout ça?

Définitivement, ce sont deux titres à ajouter à la liste de cadeaux à offrir à une ou un enfant qui découvre la littérature. Même si lors de votre dernière visite en librairie vous vous étiez dit « ok, après celui-là, c’est assez ».

Je dois avouer que je me suis rappelé à quel point c’était frustrant qu’imprimer en couleur au Québec soit quasi impensable, en apercevant les illustrations d’une coloriste hors pair… en noir et blanc. Malgré tout, on découvre le dessin de Rocheleau autrement, et on remarque par le fait même que son trait est toujours impeccable.

Se faire raconter

Le quartnier - Le deuxième étage de l’océanÀ travers des livres truffés de références parfaites, on sent que les auteurs et l’éditeur ont tenu à utiliser un vocabulaire riche, à plaire aux jeunes et aux moins jeunes. Bien que les deux œuvres ne se ressemblent ni dans l’histoire ni dans la forme, une autre de leur force commune réside dans leur narration.

Selon moi, Tommy l’enfant-loup, dont la légende est narrée par un papa, est un excellent roman pour faire le pont entre les histoires qu’on se fait raconter et celles qu’on parvient enfin à lire soi-même. De quoi pousser les premières lectures plus loin, sans trop déstabiliser. Le deuxième étage de l’océan, quant à lui, mérite à mon avis d’être lu à voix haute, tant pour sa sonorité que pour bien assimiler une succession d’images. Il m’apparaît aussi comme un livre idéal pour en faire la lecture à plusieurs, chacun notre tour, strophe par strophe. Voilà deux livres qui nous rappellent que même en sachant lire, on aime encore se faire raconter.

Tommy l’enfant-loup
Samuel Archibald & Julie Rocheleau
Éditions : Le Quartanier, 2015
ISBN : 9782896982264

Le deuxième étage de l’océan
Carle Coppens & Julie Rocheleau
Éditions : Le Quartanier, 2015
ISBN : 9782896982288

Pour acheter les 2 premiers titres de la collection jeunesse chez Le Quartanier, c’est par ici :