What are you looking for?
25 janvier 2018

«Lili Macaroni – je suis comme je suis» s’accepter comme on est

Nos enfants naissent, nous les couvrons de compliments pour les aider à construire leur estime de soi, et puis un jour ils vieillissent et commencent l’école. Et à ce moment, nous nous rendons compte que nous avons eu beau les valoriser, personne n’est à l’abri de vilaines moqueries qui peuvent être ô combien blessantes pour notre petit humain. C’est précisément le thème de l’acceptation de soi qu’exploite l’album Lili Macaroni écrit par Nicole Testa et illustré par Annie Boulanger.

Lili Macaroni est une fillette enjouée qui ressemble à plusieurs membres de sa famille.

« Je suis chanceuse parce que j’ai les cheveux comme ceux de maman et le nez de papa. J’ai les yeux de mamie et le rire de papi. Je suis comme je suis. Je m’appelle Lili Macaroni. »

Lili Macaroni, Je suis comme je suis Éditions Dominique et compagnie Et puis, la petite Lili devient grande et commence l’école où elle rencontre plein d’enfants, où elle apprend les lettres, les chiffres et les papillons, et où elle apprend « qu’on pouvait se remplir de peine » quand les autres enfants se moquent d’elle. Alors la petite Lili entreprend dessiner une Lili différente,

« avec des cheveux noir réglisse, raides comme des spaghettis pas cuits, des yeux comme des pépites de chocolat et pas de flocons dorés sur le nez ».

Mais quand elle pense que sa famille aurait du chagrin de voir une Lili qui ne lui ressemble pas, elle déchire son dessin et demande plutôt à ses parents comment chasser sa peine. Son papa lui propose de faire un papillon qui porterait sa peine sur ses ailes. Lili se fabrique alors un magnifique papillon à pois qu’elle porte à son cou. Une fois à l’école, elle explique à sa classe la raison derrière son projet et se sent beaucoup mieux. Le jour suivant, tous les élèves de sa classe portent un papillon à leur cou. Lili comprend alors que tout le monde peut avoir de la peine.

J’ai beaucoup aimé comment l’histoire était construite : le bonheur de la petite fille au début, puis l’entrée à l’école et les railleries qui ont suivi, pour finir avec les solutions de Lili Macaroni. S’accepter soi-même peut être plus difficile quand on est enfant, surtout quand on vit de l’intimidation de la part de ses camarades de classe. J’ai beaucoup aimé voir Lili tenter de se dessiner et se remémorer que ce n’est pas en changeant du tout au tout qu’elle sera heureuse. Comme parent, nous tentons de semer des petites graines pour faire pousser des choses, mais aussi, pour aider notre enfant à s’enraciner. C’est justement à ses racines que Lili revient après avoir tenté de s’effacer en dessin pour ne plus subir de moqueries.

« Je suis comme je suis »

Lili Macaroni, Je suis comme je suis Éditions Dominique et compagnie

Lili Macaroni : pour aller plus loin avec les enfants

Cette petite phrase toute simple me rappelle une comptine à gestes que l’enseignante chantonnait aux enfants au Passe-Partout et qui encourage les enfants à s’aimer tels qu’ils sont. À la prématernelle et à la maternelle, on peut utiliser cet album en le combinant à des petites comptines liées à l’acceptation de soi pour valoriser l’estime des jeunes enfants. L’album peut aussi servir d’outil épatant pour aider l’enfant à faire face à sa peine. Pourquoi ne pas intégrer un projet de bricolage de papillon que l’enfant pourra décorer à sa guise, comme Lili Macaroni? Ça ne pourra qu’être positif pour l’enfant de constituer son sac à outils pour mieux gérer ses émotions. Évidemment, cette suggestion vaut aussi pour les activités d’animation à la bibliothèque où l’on jumèle souvent le plaisir des livres avec les bricolages thématiques !

Comme parent, j’ai bien aimé cet album aussi parce qu’il aborde la question de l’intimidation. Je me plais à croire que mes tentatives à sensibiliser mes enfants porteront fruit dans le futur. En favorisant l’empathie par la lecture d’albums comme Lili Macaroni, on apprend à l’enfant à se mettre à la place de l’autre et, on l’espère, à aider ses camarades et à éviter les vilaines railleries.

Lili Macaroni : je suis comme je suis !
Nicole Testa & Annie Boulanger
Éditions : Dominique et compagnie, 2017
ISBN : 9782897397678

Si les thèmes de l’acceptation de soi et de l’intimidation vous interpellent, vous pouvez aussi les approfondir avec les albums :

Tyranono, une préhistoire d’intimidation, dont ma collègue Shanna a parlé ICI.

Boris Brindamour et la robe orange dont Tania a parlé ICI.

– Publicité –
Le journal secret d'Alice Aubry