What are you looking for?

Mon ami le zombie

« Petit, j’étais souvent triste. Je restais assis, Des heures, des jours, tout seul, comme ça. À me raconter des histoires. Des histoires de zombies. Et j’écoutais les bruits… (Les zombies essaient toujours de te manger par surprise.) Mais je n’ai rien entendu quand mon zombie est arrivé. Sauf quand il est tombé, juste à côté de moi. Et ça m’a bien surpris ! »

Mon ami le zombieC’est à mon avis LE plus éclaté des albums jeunesse à lire à l’Halloween ou n’importe quel autre moment dans l’année et aussi, sans hésiter, de loin mon préféré dans le genre. Le petit garçon nous raconte toute son histoire d’amitié qu’il a développée avec son ami zombie. Chaque étape est expliquée avec beaucoup de tendresse; comment il l’a attiré chez lui, comment il s’en occupait et même les tests qu’il lui a fait subir. Il aime son ami zombie. Par contre, il n’est pas naïf, il sait qu’il doit être prudent, car s’il se fait mordre, zombie il deviendra, lui aussi. Il a donc pris la peine de noter tous les trucs à savoir à propos des zombies dans un carnet. On y retrouve ses observations avec dessins à l’appui. Tout est décrit avec calme, assurance et un détachement du danger, même si en théorie ça pourrait lui coûter la vie. Harmonieux mélange de candeur, d’amour, d’espoir et de confiance.

zombie3-625x167

La question que l’on doit se poser c’est, a-t-il vraiment eu un ami zombie? D’abord, il nous confie qu’il se racontait des histoires tout seul. Puis, arrive un zombie qu’il décide d’adopter. Finalement, il donne son accord à ce compagnon pour qu’il le transforme, mais uniquement quand il se sera endormi. Par contre, à son réveil, hop, il a disparu. N’aurait-il pas pu monter tout un scénario d’une amitié improbable en prenant soin d’ajouter des fausses traces de celle-ci (les objets mordus)?

Après la lecture de « Mon ami le zombie »

Mon ami le zombieJustement, on peut questionner les enfants : crois-tu que ça s’est réellement passé ou c’est plutôt le fruit de son imagination? Est-ce que tu crois que ses parents auraient laissé entrer dans la maison, un zombie qui risque de tout briser?

Demandez aux enfants de créer le profil d’un monstre imaginaire. Il peut être drôle, terrifiant, sans défense, c’est leur choix. Ensuite, faites-leur rédiger le « Guide pour survivre à mon monstre »; quoi faire et ne pas faire pour que tout se passe bien. Décrire ses goûts, son caractère, donner des exemples pour appuyer la description, etc. L’enfant devra faire un dessin du monstre et un autoportrait de lui-même à côté, parce que t’sais, ils n’ont pas peur de lui. Vous assisterez assurément à des fous rires, des WOW !, des AH YASH ! et peut-être des apprivoisements-réconciliations avec ce qui leur faisait peur depuis toujours (qui sait?) !

Mon ami le zombie
Vincent Malone & Miré
Éditions : Seuil jeunesse, 2014
ISBN : 9791023503135
7 ans et plus.

À SE PROCURER ABSOLUMENT ICI OU EN LIBRAIRIE :