What are you looking for?
11 avril 2018

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants

«J’ai abandonné ma vie à Dubaï
Beaucoup de sacrifices
Je n’existe plus pour des gens
Je recommence

Nouveaux amis
Nouvelles mémoires

Je me déchausse
Je suis chez moi.»

– Abdul Al Whaibi (Émirats arabes unis)

« Découvrir la beauté de l’autre »

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants

Il y a des gens autour de nous qui vivent des choses extraordinaires, des choses terriblement importantes. Ils le vivent parfois dans l’anonymat ou dans l’ignorance de plusieurs, jusqu’au jour où survient un projet, une opportunité qui permet de leur donner une voix et d’en saisir toutes les richesses. Pour tout vous dire, j’ai eu cette nette impression en lisant Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants.

Petite Genèse d’un grand projet

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants trouve sa genèse d’un projet de théâtre dans les classes de nouveaux arrivants de l’école secondaire Paul-Gérin-Lajoie d’Outremont à Montréal. Mélissa Lefebvre, la professeure d’art dramatique de l’école, remarque alors un manque d’échanges entre les classes d’accueil et les autres classes de l’école. Afin de rétablir les ponts entre ces deux mondes, elle propose à ses élèves issus des classes d’accueil de partager leurs réalités à travers des mises en scène et des situations théâtrales aux élèves des classes régulières. S’en suivent des spectacles devant toutes l’école, ainsi qu’un superbe et bouleversant documentaire de Paul Tom dont avez peut-être entendu parlé dans les médias. Si vous ne l’avez pas encore vu, dépêchez-vous de le voir ! Sachez qu’il sera diffusé à Télé-Québec samedi 23 juin à 20h30, dimanche 24 juin à 0h26, vendredi 29 juin à 14 h et vendredi 29 juin à 22h59. Sachez également qu’il est disponible ICI pour vente, location sur Viméo, ainsi que pour des projections organisées. Vous pouvez d’ailleurs visionner la bande-annonce ici :

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants

Après Bagages, le spectacle et Bagages, le film, voici maintenant : Bagages. mon histoire Poèmes de jeunes immigrants, le livre. Rassemblés par l’entremise de Kim Thuy, l’illustrateur Rogé et l’auteur Simon Boulerice collaborent ici autour d’un album de poésie. Ce dernier a offert des ateliers d’écriture aux élèves des classes d’accueil de l’école Paul-Gérin-Lajoie d’Outremont, dont plusieurs fragments se sont retrouvés dans Bagages, le spectacle. Le livre rassemble quinze poèmes écrits par des élèves des classes d’accueil de l’école et quinze portraits pleins visages de ces jeunes. Il s’inscrit dans la tradition des livres de la collection Modèles Uniques chez les éditions De la Bagnole tous illustrés par Rogé, qui possède un talent de portraitiste évident afin de capter toute l’humanité de ses sujets. (Si ce n’est pas déjà fait, aller découvrir les autres livres de la collection Haïti, mon pays : Poèmes d’écoliers haïtiens, Mingan, mon village : Poèmes d’écoliers innus ou Hochelaga, mon quartier : Poèmes d’écoliers montréalais, vous adorerez !)

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants est un livre d’art dont la beauté est immense et dont on ne sort pas indemne. En effet, on se laisse porter par la vérité des mots et le sublime des images en étant profondément touchés. On y parle de deuils, de perte de repères, de craintes, de souvenirs, mais aussi d’espoir, de renouveau et de courage. On y découvre des jeunes remplis de profondeur qui constatent ce qu’ils ont quitté dans leur pays d’origine, qui découvrent le Québec et qui s’interrogent sur la vie qu’ils aimeraient y reconstruire. Leurs mots sont simples, précis, sans artifice et touchent droit au coeur. D’une grande accessibilité et universalité, ces poèmes sauront à mon avis trouver une résonance auprès d’un lectorat assez large.

Toutes en délicatesse, les illustrations de Rogé réalisées à la peinture à l’huile magnifient le texte et en révèlent toute la beauté. Beaucoup d’émotions transparaissent à travers ces portraits tantôt sombres, tantôt lumineux réalisés, on le sent, avec beaucoup de soin et d’amour. Je vous recommande sans hésiter cet album, car il s’agit d’une lecture qui suscite l’empathie, l’ouverture et qui fait : « découvrir la beauté de l’autre » comme le dit lui-même Rogé à la fin du livre. Quelque chose dont nous, humains du 21e siècle, aurions avantage à faire plus souvent…

Idée d’activité autour du livre

Cette activité a pour but d’approfondir le sentiment d’empathie provoqué par le livre en cherchant une résonance personnelle au sujet. Elle pourrait être réalisée en guise d’introduction ou après sa lecture.

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrantsDemander d’abord à vos jeunes de s’imaginer un instant qu’ils quittent leur pays pour un autre pays. Vous pouvez même leur demander de se fermer les yeux et de visualiser la situation en décrivant la scène avec des questions ouvertes qui leur permettra de créer leur propre scénario.
Exemple : «Tu es dans l’avion qui te mènera à ta nouvelle maison qui se trouve dans un autre pays…  Tu es avec ta famille proche (parents, frères et soeurs s’il y a lieu). Quel est ce pays? Le voyage est long et tu penses à plein de choses dans ta tête. Tu ne sais pas ce qui t’attend ni à quoi ressemblera ta nouvelle chambre, ta nouvelle école, ta nouvelle vie… Tu penses à ce que tu laisses chez toi, à combien cela te manque… Quelles sont les personnes et les choses que tu as dû laisser? Quelles sont les choses que tu as apportées avec toi? (Tu as seulement deux valises.) À l’atterrissage ce que tu vois dans le hublot est très différent de chez toi… Que vois-tu? À quoi ressemble la météo, la végétation? Tu ne comprends pas la langue des publicités que tu vois dans l’aéroport. Les gens semblent différents de ceux que tu connais. Ils semblent parler une autre langue. À quoi ressemble cette langue? Tu vas alors chercher tes bagages et vous prenez un taxi pour vous rendre chez un ami de vos parents qui vous hébergera le temps que vous trouviez une maison. »

Ensuite, sur des valises de papiers que leur aurez fournies (ou bricolé ensemble), demandez-leur d’écrire d’un côté ce qu’ils quitteraient (amis, école, maison, quartier, activités liées au Québec, etc.) et sur l’autre ce qu’il apporteraient avec eux (vêtements, objets, famille, souvenirs, qualités intérieures). Bien sûr, gardez un oeil attentif si certains élèves de la classe ont déjà vécu cette situation, offrez votre support si certaines réactions émotives refont surface et respectez leurs limites.

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants.(Source)

Enfin, ouvrez ensuite la discussion sur le sentiment que vos élèves ont ressenti, sur leurs réactions suite à l’activité. Y a-t-il des choses dont il serait difficile pour eux de se séparer? Lesquelles et pourquoi? Vous pouvez aussi leur demander quelles sont à leur avis les raisons qui poussent les personnes à vouloir immigrer, les préjugés auxquels ils peuvent faire face ou les obstacles qu’ils peuvent rencontrer une fois arrivés au pays. Questionnez-les sur ce qui pourrait être fait pour mieux les accueillir. Il serait intéressant de les amener à réfléchir au lien entre le thème de cet album et plusieurs sujets d’actualité faisant régulièrement la manchette.

N.B. À la demande des jeunes ayant participé à ce livre, une partie des droits d’auteur est offerte au Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI) pour chaque exemplaire vendu.

LISEZ ÉGALEMENT NOTRE BILLET : 3 ressources éducatives pour comprendre les cultures autochtones

Pour vous procurer cette suggestion ou les autres livres de la même collection, cliquez ici :

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants