What are you looking for?
19 octobre 2015

Grand-père et la lune

On a tous déjà rêvé d’aller sur la lune, un jour ou l’autre. Depuis Neil Armstrong, combien d’enfants ont voulu devenir astronautes? Et pourtant, rares sont ceux qui ont la chance de réaliser ce rêve, car on ne devient pas voyageur de l’espace du jour au lendemain… À moins de remporter le Concours-de-qui-ira-sur-la-lune, à l’instar de la jeune narratrice du fabuleux roman graphique que je vous présente aujourd’hui !

C’est d’abord et avant tout l’histoire de Grand-père, un homme de peu de mots s’étant réfugié dans le silence et la rêverie depuis le départ de Lucille, sa femme tant aimée et chérie. Tout le monde avait appris à vivre sans Lucille sauf Grand-père. Croyant le rendre fier et lui faire oublier sa douleur, sa petite-fille, affectueusement surnommée Mémère, avait décidé de s’inscrire à un concours ultra-populaire. Un concours d’une telle ampleur qu’il paralyserait toute la ville alors que des gens venus de partout feraient la file pour être l’heureux ou l’heureuse élu(e); celui ou celle qui tirerait le numéro gagnant.

Mais Grand-père n’était pas particulièrement chaud à l’idée que sa petite-fille y participe, car selon lui « La télévision est une chose qui finit par penser à notre place », il aurait donc préféré que sa petite Mémère adorée aille décrocher un diplôme plutôt que d’aller décrocher la lune sous l’œil indiscret du monde entier.

Qu’à cela ne tienne, Mémère remporte le concours et décolle à bord de l’engin spatial qui la propulsera dans l’infiniment grand.

« Je ne sais pas pourquoi
c’est moi
qu’on a choisie
ce jour-là.

Je ne suis ni très belle,
ni très laide.
Je n’ai pas beaucoup de courage.

Peut-être qu’ils cherchaient
quelqu’un d’ordinaire
au fond.

C’est peut-être extraordinaire
d’envoyer quelqu’un d’ordinaire
sur la lune. »

Mais Mémère n’était peut-être pas préparée à un tel spectacle. À tout ce vide qui l’entourerait. Alors qui sait comment elle réagira face à une telle immensité?

Ce que j’ai pensé de Grand-père et la lune

Grand-père et la luneJ’ai eu la chance de lire Grand-père et la lune avant tout le monde, ou presque. Stéphanie Lapointe m’accordait sa confiance en me laissant entrer dans son univers littéraire (à l’insu de son éditeur, ah !) pour me convaincre de la laisser entrer dans le mien. Le nôtre, en fait. Celui pour lequel les Éditions de la Bagnole m’avait donné carte blanche afin de développer un nouveau projet. Ce projet est devenu « Casting », la série que j’ai coécrite avec Stéphanie (ICI) et Simon Boulerice (ICI).

Mais je m’égare. Loin de moi l’idée de verser dans l’infopub ou dans l’autopromo, c’est simplement pour vous mettre en contexte et vous confier que c’est ce texte, Grand-père et la lune, qui m’a convaincu de l’indéniable talent d’écrivaine de la chanteuse et actrice Stéphanie Lapointe.

Premier roman graphique de la collection Quai n°5 dirigée par Tristan Malavoy, ce livre est une œuvre d’art en soi. Rogé, qu’on connaissait déjà pour Haïti mon pays, Mingan mon village et la série Tyrano (Éditions de la Bagnole), a su redéfinir son trait et adapter son style d’illustrations à la finesse et à la sobriété du récit de l’auteure. Des arbres qui flottent en apesanteur, déracinés comme Mémère et son grand-père qui ont perdu leurs repères; lui, sa femme, elle, la terre ferme. Des couleurs neutres dans les tons de gris et de beige pour un ensemble épuré, un résultat tout en douceur et en subtilité. Au lancement qui se tenait le 22 septembre dernier au Ping Pong Club, l’illustrateur a reconnu avoir dû retranscrire le livre trois fois, la première calligraphie étant trop féminine et la deuxième, trop masculine. Stéphanie voulait un entre-deux : une écriture « fille-gars », une typographie unisexe qui saurait rejoindre le plus grand nombre. Après tout, ce roman graphique s’adresse aux lectrices et aux lecteurs de 7 à 77 ans, comme l’affirme son directeur littéraire, Tristan Malavoy.

Grand-père et la lune

Stéphanie Lapointe et Rogé. Photo par XYZ Éditeur.

L’auteure dédie ce livre à sa fille Marguerite, pour lui dire que « le plus beau n’est peut-être pas de poser le pied sur la Lune, mais de parcourir tout le chemin qu’il faut pour s’y rendre. » En bref, un livre profondément touchant qui fera le bonheur de toute la famille et permettra aux parents d’aborder des thèmes comme le deuil, la vieillesse, la célébrité, la soif de découverte et de nouveauté, avec leurs enfants.

Une lecture réconfortante pour se réchauffer dans la froidure qui s’installe, lentement, mais sûrement !

Grand-père et la lune
Stéphanie Lapointe & Rogé
Éditions : XYZ, 2015
ISBN : 9782892619249

Pour vous procurer ce sublime album, cliquez ici :