What are you looking for?

La petite boutique des objets perdus : quelques pistes + 1 projet

Comment vous dire… Je suis du genre à chercher mes clés, mon sac, mon porte-monnaie plusieurs fois par jour. J’ai fréquenté les bureaux d’objets perdus plus souvent qu’à mon tour. J’ai perdu une quantité innombrable, de chapeaux, de mitaines et de gants lorsque j’étais enfant. J’ai perdu mon sac à dos lors de ma première journée de secondaire. J’ai perdu des tonnes de parapluies, de bas, de cartes d’assurance-maladie, de passes d’autobus, de boucles d’oreille tout au long de ma vie… J’ai perdu beaucoup de temps à procrastiner lors de mes fins de sessions. J’ai perdu la mémoire à des moments où j’aurais souhaité pouvoir compter sur elle. J’ai aussi perdu des gens qui aujourd’hui me manquent énormément. Que dire de plus? La vie est remplie de petites et grandes choses que l’on perd et que l’on ne retrouve pas…

La petite boutique des objets perdusPuis, j’ai découvert La petite boutique des objets perdus il y a quelques mois. Le titre m’a immédiatement accrochée. J’avais l’impression de trouver un livre fait sur mesure pour moi ! De plus, ce livre était écrit par Agnès de Lestrade qui  est l’auteure du superbe album La grande fabrique de mots (dont ma collègue Valérie a parlé ICI) un de mes livres favoris à vie ! Comble de bonheur :  après l’avoir lu, j’ai réalisai que son contenu était tout aussi intéressant ! Je vous parle donc aujourd’hui d’un album charmant et lumineux qui saura plaire à tous ceux qui ont un jour ou l’autre perdu quelque chose (euh, c’est-à-dire tout le monde).

La petite boutique des objets perdus

Mara tient une petite boutique très spéciale dans laquelle se trouvent des objets perdus qu’il est possible de retrouver. Que vous ayez perdu votre chat, votre chemin ou votre sourire, Mara vous les retrouve ! Si Mara aime aussi profondément les objets perdus qu’elle accueille dans sa boutique, c’est qu’elle s’identifie à eux puisqu’elle a elle-même a déjà perdu ses parents suite à un tremblement de terre. Un jour une vieille dame entre dans son magasin et lui apporte un coeur frémissant ayant perdu son propriétaire. Ce singulier objet, que pour la première fois Mara souhaite garder pour elle, sera récupéré le soir venu par un homme bien familier qui saura apporter du même coup beaucoup de joie dans sa vie : son père !

La petite boutique des objets perdus

Je dois dire qu’en la lisant cette histoire m’a fait sourire et m’a profondément émue à la fois. « Quelle jolie métaphore ! » me suis-je dit. Avouons-le, on connait tous le sentiment inconfortable de vide lorsque l’on perd quelque chose et de s’imaginer qu’une telle boutique magique existe constitue un fantasme absolu. Personnellement, il m’est venu en tête plusieurs éléments que j’aurais souhaité retrouver dans la petite boutique à Mara. Dès les premières pages, je me suis sentie transportée dans un univers poétique livré par un texte sensible et des illustrations vibrantes et colorées qui ajoutent à la compréhension du récit. (Par exemple : un personnage de clown triste portant un caleçon est illustré afin d’évoquer les clients qui entrent dans la boutique et qui ont perdu la tête ou le sourire.) Ce qui est intéressant avec La petite boutique des objets perdus, c’est que l’histoire possède plusieurs niveaux qui permettent d’adresser plusieurs sujets du même coup. Si l’histoire renvoie à la compréhension des expressions populaires à partir du mot perdre comme « perdre la tête » ou « perdre son temps », elle nous parle avant tout de la perte, mais à travers plusieurs aspects : perte des objets matériels auxquels on tient, perte de qualités (états, sentiments, etc.) et enfin, de la perte des gens que l’on aime. Oui le sujet peut paraître lourd, mais aucune lourdeur n’est présente dans l’album qui se termine par une note d’espoir avec les retrouvailles de Mara et de son père. Il s’agit au contraire d’une lecture qui fait du bien et qui nous montre que choses ne sont jamais tout à fait perdues, qu’à force de patience, le bonheur n’est jamais loin.

La petite boutique des objets perdus

Quelques pistes pour approfondir l’histoire + 1 projet

Parce qu’elle peut faites naître plusieurs questions durant sa lecture, voici quelques pistes qui permettront de mieux l’approfondir :

◆  Est-il possible de perdre autre chose que des objets matériels?

◆  Que signifient les expressions « perdre son temps », « perdre la tête » ou l’image de « perdre son coeur »?

◆  Qui est la mère Michel qui a perdu son chat? (référence présente dans le livre)

◆  Comment peut-on perdre des gens que l’on aime?

◆  Quelle chose précieuse (objets matériels ou non) as-tu déjà perdue et que tu aimerais retrouver dans la petite boutique de Mara? Pourquoi cette chose est-elle précieuse pour toi?

◆  Que fais-tu lorsque tu perds quelque chose de précieux? Comment réagis-tu?

Projet d’écriture 

Vous voulez poursuivre le travail par un projet? Pourquoi ne pas demander à vos élèves de concevoir (texte et dessin) des avis de recherche de choses qu’ils ont perdues et qui leur tiennent à coeur? Demandez-leur de réfléchir à un objet significatif, à une récompense rigolote qui sort de l’ordinaire ou à une situation expliquant comment ils auraient perdu cette chose. Précisez qu’ils peuvent, s’ils le désirent, écrire un petit message à cet objet pour le convaincre de revenir. Vous pourriez aussi leur expliquer qu’ils peuvent partir d’un fait vécu qu’il est possible de transformer un petit peu pour rendre l’avis intéressant.
Par exemple : Chaussette rayée rouge et noire recherchée. Celle-ci aurait été vue la dernière fois dans le panier à linge sale pas loin de la machine à laver. Récompense généreuse sous forme de bricolages pour celui ou celle qui la retrouvera. STP chaussette reviens ! Ton autre moitié s’ennuie de toi ! Pour toute information, veuillez contacter Tania.

Enfin, les images pourraient être affichées par la suite sur un babillard des objets perdus en guise de présentation.

Bonne lecture et bon projet d’écriture !

✚ Vous cherchez un autre livre autour du même thème? Mon collègue Nicholas Aumais vous présentait récemment une autre excellente suggestion dans son billet Madame, « J’ai perdu » ma mitaine, ma tuque, mon sac d’école… !

La petite boutique des objets perdus
Agnès de Lestrade & Sébastien Chebret
Éditions : Alice jeunesse, 2016
ISBN : 9782874262968

Pour vous procurer les sublimes albums de l’auteure Agnès de Lestrade, cliquez ici :