What are you looking for?

PJLQ : Rébellion chez les crayons

C’est l’histoire de Duncan qui, un jour à l’école, voulut se servir de ses crayons à colorier, mais tomba plutôt sur une boîte vide avec tout un tas de lettres qui lui étaient adressées. Il les ouvrit toutes une par une : des plaintes, des remarques, des remerciements, des avertissements, etc. ! Tout le monde avait son mot à dire et ça brassait par là !

rébellion chez les crayons

C’est un album que je chéris pour son humour et son approche très originale. Ce type d’album est intéressant à lire devant un ou plusieurs enfants (garderie, groupe de lecture, fête, classe, etc.) parce qu’on peut se permettre d’utiliser plusieurs voix, tonalité, accents et ça fait bien rire les petits (OK et les adultes aussi !). J’aime que l’action se passe dans des lieux connus de l’enfant avec des objets utilisés dans son quotidien. Ce genre d’histoire chatouille l’imaginaire, sème le doute dans notre esprit en nous faisant (presque) croire que c’est vrai. C’est l’expression « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent » qui prend alors tout son sens.

Un gros bravo (et merci) à l’auteur Drew Daywalt pour le Rose qui apporte sa touche féministe assumée en confrontant Duncan pour lui dire que le rose, c’est pas une couleur de « FILLE ». C’est par des affirmations aussi subtiles que celle-ci que l’on finira par effacer les stéréotypes des genres (le rose = fille, le bleu = garçon). À noter que les personnages de l’histoire sont tous unisexes, le rose aussi.

« Tu ne m’as pas utilisé UNE SEULE FOIS cette année. Tu penses que je suis une couleur de FILLE, c’est ça? […] pourrais-tu S’IL TE PLAÎT, m’utiliser à l’occasion pour colorier en rose un dinosaure, un monstre ou un cow-boy? Une touche de rose ne leur ferait pas de mal. »

Rébellion chez les crayons avec les petits…

rébellion chez les crayonsÉvidemment, si ce n’est pas déjà fait, sortez les crayons de couleurs et le papier. Coloriez chacun de vos personnages sur des feuilles différentes. Demandez-leur de créer une fiche du profil de chacun de leurs crayons avec des traits de personnalité ou des détails que l’on doit savoir sur eux, par exemple « untel est plutôt du type peureux et colorier des monstres le terrifie ». Soyez créatifs et pas besoin d’utiliser les 35 couleurs différentes, quelques-unes feront l’affaire. Ensuite, quand vous aurez complété tous les portraits, affichez-le au mur et amusez-vous avec les enfants à mettre en scène ce que serait la vie des crayons lorsque vous n’êtes pas là (un peu à la Toy Story, mais version crayons de couleur). En d’autres mots, faites une petite pièce de théâtre et faites-les dire ce qu’ils auraient envie de vous dire en vous référant à leur profil. Prenez des voix différentes pour chacun des personnages et faites-les échanger. Si vos enfants sont moins comédiens qu’artistes, faites-leur dessiner sur papier en vous recréant des scènes avec leurs personnages en action.
Aussi, que vous ayez un garçon ou une fille, demandez-leur ce qu’on peut colorier avec le rose. Proposez-leur de créer un pirate ou un dinosaure, un skateboard, un autobus ou une pieuvre parce que le rose va bien sur tout le monde !

Rébellion chez les crayons
Drew Daywalt & Oliver Jeffers
Éditions : Kaléidoscope, 2014
ISBN : 9782877678087
4 ans et plus.

+ DIY GRATUIT OFFERT PAR OLIVER JEFFERS !

OMG ! Sur son site web, Oliver Jeffers offre gratuitement une feuille à imprimer pour faire vos propres crayons comme dans l’album ! Vous n’aurez qu’à dénuder 4 de vos crayons de cire pour les recouvrir des petits imprimés à l’effigie des personnages de l’album. Pour imprimer la feuille, CLIQUEZ ICI !

Pour acheter cet extraordinaire album, cliquez ici :

PJLQ - Rébellion chez les crayons

*** Les p’tits mots-dits est fier d’être partenaire du Prix jeunesse des libraires du Québec pour l’édition 2015. ***