What are you looking for?
5 septembre 2018

Une histoire d’amour… au pays des gants de vaisselle!

Eh oui, vous avez bien lu! L’histoire qui donne son titre à l’album, Une histoire d’amour, se passe entre deux gants de caoutchouc. Un peu surprenant, mais quand on y pense… Si Cupidon, le « petit dieu joufflu de l’amour », peut toucher de ses flèches le coeur des gens ordinaires tout autant que celui de personnages remarquables, et provoquer « mille et mille histoires toutes belles, mais toutes simples », alors, pourquoi les gants de latex n’y auraient-ils pas droit?

Dans l’esprit de cette idée qui ne manque pas d’originalité, l’auteur du livre, le fabuleux Gilles Bachelet, le dédicace « À MM. Robert Marret et Jean Paturel, fondateurs de la maison Mapa®, gants pour le ménage et le bricolage. »

Au pays des gants de vaisselle

Une histoire simple, mais belle, dans un monde bien ganté, mais très déjanté!

Ainsi, le gant jaune, un sauveteur nommé Georges, et le gant rose, une nageuse synchronisée appelée Josette, superbement illustrés d’entrée de jeu dans quatre démonstrations, tordantes, de leurs occupations respectives, se rencontrent tout naturellement à la piscine : c’est-à-dire dans le bassin double de l’évier de cuisine de la maison où ils habitent, où une vingtaine d’autres gants s’amusent parmi la vaisselle et les accessoires de récurage. Une page sublime, qui annonce bien le monde dans lequel nous « plongeons » avec ces rigolos personnages.

Une histoire d’amour - Au pays des gants de vaisselle - Gille Bachelet

C’est le coup de foudre! Après, la vie, avec ses hauts et ses bas, suivra son cours dans leur univers, à savoir les différentes pièces de la maison et les objets familiers qui la meublent. Il y aura notamment un pique-nique à la campagne (près de plantes en pots), une fête foraine (dans un batteur électrique, une essoreuse à salade…), le bal du 14 juillet (sous une corde à linge où flottent des vêtements bleu blanc rouge), le voyage de noces à Venise (dans une gondole bibelot), le nid d’amour (fait de boîtes de conserve, de bobines de fil, de livres, etc.), l’arrivée du scottish terrier à poils durs (une brosse), les enfants petits qui deviendront grands (tous des gants de vaisselle, mais dont l’aînée mariera un gant de boxe), la mort de Georges (enterré dans un plumier) et les petits-enfants (tous des gants de vaisselle sauf un, vous devinez? Mais oui, il se trouve parmi eux un petit gant de boxe…!).

C’est une histoire simple, mais belle, et qui finit en beauté. Une histoire d’amour classique, somme toute. Et ça fait beaucoup de bien, à l’occasion, cette absence de maladie, de problème, d’angoisse, de catastrophe, de tristesse. Ici, c’est rose. Et c’est jaune. Puis toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Ici, c’est illustré de main de maître par l’auteur lui-même, qui s’est éclaté à mettre en scène des gants de caoutchouc, non seulement dans un décor d’objets de tous les jours, mais aussi dans différentes situations de la vie humaine. Et ceci, avec pour seule expression leur gestuelle, car ils n’ont ni bouche, ni yeux. Et ici, c’est magnifique!

– Publicité –
Éditions Fou Lire

Un livre-jeu de type Cherche et trouve

Une histoire d’amour - Au pays des gants de vaisselle - Gille Bachelet L’une des principales caractéristiques de cet album consiste en la quantité indénombrable de détails cocasses qui se trouvent dans l’ensemble des pages. J’en ai mentionné quelques-uns plus haut, mais le livre en regorge tellement qu’il se prête de façon idéale au jeu de Cherche et trouve. Quoi donc? Eh bien d’abord, tous les objets familiers qui composent l’univers de Georges et Josette, chacun ayant été pensé pour faire sourire les lecteurs, et dont plusieurs ne se laisseront découvrir qu’après plusieurs lectures. Moi, parmi tant d’autres, je n’avais pas d’abord vu ni la mitaine de four qui valse parmi les gants de caoutchouc au bal du 14 juillet, ni les toutous et poupées qui sont tous faits de gants. Je n’avais pas non plus remarqué la subtilité de la main articulée en bois servant de modèle « humain » aux portraits que dessine Josette (au lieu de notre bonhomme en bois). Portraits, du reste, qui sont grandement inspirés de ceux de grands peintres…

Une histoire d'amour Gilles Bachelet (Seuil jeunesse)

Ensuite, ce qu’on peut chercher, si l’on est connaisseur, ce sont les clins d’oeil aux ouvrages précédents de l’auteur (ma collègue Valérie a déjà présenté l’un d’eux ICI). Aussi, on aimera trouver toutes ces allusions à une époque révolue, comme la musique du film Jeux interdits sorti en 1952, les prénoms anciens, dont Hippolyte, un blaireau, un rasoir à lame et de la mousse à barbe… Mais pour fouiller dans le passé, ça peut prendre de l’aide, n’est-ce pas? J’y viens!

Pour les trois à cent trois ans (et plus, le cas échéant…)

L’espérance de vie ayant augmenté et la littérature jeunesse ayant progressé, je dirais que ce livre est susceptible de plaire à un public de tous âges. D’abord, parce qu’une histoire d’amour, c’est universel. Ensuite, parce que cet album est irrésistiblement amusant et qu’il n’y a pas d’âge pour se divertir. De plus, en raison des nombreuses allusions à des réalités d’un autre temps, toutes les générations peuvent jouer ensemble à retrouver des choses, et à les partager. Une incroyable boîte à surprises! Et croyez-moi, quand on y entre, on a beaucoup de mal à en ressortir.

Une histoire d’amour - Au pays des gants de vaisselle - Gille Bachelet

Alors vraiment, pour rigoler vous-mêmes, ou pour faire rire, voire instruire, vos enfants, vos petits-enfants, vos élèves, vos parents ou autres gens aimés, courez vous procurer ce livre. Car Une histoire d’amour pleine d’humour comme celle-ci, aussi tendre qu’hilarante, et par surcroît entre deux gants de vaisselle, personne n’en a encore jamais vue, ni lue!

Une histoire d’amour
Gilles Bachelet
Éditions : Seuil jeunesse, 2018
ISBN : 9791023509717

Pour vous procurer ce petit bijou d’album :