What are you looking for?
23 juillet 2018

L’été et le temps des vacances : ode à ralentir avec les enfants

Ralentir, lenteur, #slowtoute… ces mots vous sont familiers? J’ai l’impression que l’année 2018 est un peu synonyme de « lenteur », cette invitation à ralentir ses activités obligées pour simplement prendre un moment pour soi, pour se centrer dans le moment présent, pour le savourer, pour résister à une course effrénée. Entre le travail et la maison, le transport, les tâches domestiques, les activités des enfants, les visites aux amis et à la parenté, on peine à terminer la semaine qu’on pense déjà à cuisiner les repas pour la semaine suivante, en lâchant finalement un gros « ouf ! » le samedi soir. C’est dans cette visée que j’ai eu envie de vous partager trois beaux albums pour vous inviter à ralentir et qui sait, à profiter un peu.

Ode à ralentir pour profiter et apprécier

La routine, en attendant les vacances : Vite, vite !

Vite, vite ! Magdalena & Isabelle MarogerC’est le matin et comme plusieurs parents, la maman est pressée : il faut se lever, prendre le petit déjeuner, se vêtir, bref, se préparer pour aller travailler ! Mission simple? Bien sûr, me direz-vous. À condition que la progéniture coopère. Et celle-ci a plusieurs excellentes raisons pour plutôt prendre son temps.

« – Vite, vite, mets tes chaussures !
Attends Maman, j’ai perdu une chaussette. », répond l’enfant, bien étendu sur le canapé.

Et c’est ainsi qu’au fil de la routine, on se reconnait dans une maman contrariée d’être ralentie par un fiston qui prend le temps de s’émerveiller pour un rien. Jusqu’à ce que. Je ne vous dis pas la suite, mais parions qu’une petite prise de conscience sera de mise.

Vite, vite ! Magdalena & Isabelle Maroger

Cet album français (écrit par Magdalena) est paru un peu plus tôt ce printemps et tout de suite, j’ai eu envie d’y mettre la main. Chaque double page constitue un moment de la routine où tantôt la maman donne une consigne à l’enfant (Vite vite !), et tantôt l’enfant la met face à une raison qui l’empêche de répondre à la demande : une débarbouillette trop froide, un chandail qui pique, une chaussette égarée, une feuille sur le trottoir… Le rythme lui-même en est essoufflant ! Les illustrations simples et colorées d’Isabelle Maroger, sur fond blanc, en disent long sur l’impatience de la mère et les petits bonheurs de l’enfant, et ouvrent notre cœur à l’importance de prendre son temps.

Vite, vite !
Magdalena & Isabelle Maroger
Éditions : Du père Castor Flammarion, 2018
ISBN : 9782081415102

Pour lire un extrait, CLIQUEZ ICI !

L’été et le temps des vacances, idéaux pour ne faire : Rien du tout

ode à ralentir - RIEN DU TOUT (éditions de l'Isatis)Rien du tout a été un véritable coup de cœur familial l’an dernier ! Stéphanie Boyer en avait d’ailleurs parlé ICI. Il faut dire que Marie-Hélène Jarry a proposé un album qui séduit et qui fait du bien.

Clara rêvasse dans l’herbe, entre les arbres silencieux et le jardin qui sent bon.

« Le gazon est doux
Une fourmi me chatouille le bras de ses petits pas.
Je la dépose sur un brin d’herbe.
Est-ce que les fourmis s’arrêtent parfois de courir? »

Avouons-le, comme parents, nous avons parfois le réflexe de penser que les enfants doivent être constamment occupés, alors que les vertus du jeu libre et de l’ennui ont plusieurs fois été démontrées. S’ennuyer fait partie de l’apprentissage et favorise la créativité. Rappelez-vous les mondes imaginaires que vous vous êtes créés, enfants, après avoir visionné un épisode de Passe-Partout ou lu une histoire de Beatrix Potter ! Cet album poétique aux illustrations douces d’Amélie Dubois vous donnera assurément envie de ne rien faire avec vos enfants, vous aussi.

Rien du tout
Marie-Hélène Jarry & Amélie Dubois
Éditions : de l’Isatis, 2016
ISBN : 9782924309865

– Publicité –
Publicité éditions de l'Isatis (Mon lit de rêve)

Et quand les vacances estivales seront sur le point de se terminer : Les mûres

ODE À RALENTIR Les mûres Olivier de Solminihac & Stéphane PoulinLes vacances achèvent, il faut maintenant entasser les bagages dans la voiture avant de repartir pour la maison et de prendre la routine… Mais qui a envie de terminer ses vacances? Pas même les petits animaux de la nature qui se cachent quand vient le temps de se quitter :

« Les lézards sont comme nous, Jim. Ils n’aiment pas les au revoir. »

Michao le grand ours prend alors la situation en main en entraînant gaiement Marguerite la chevrette et Jim le renardeau, un bol à la main, pour cueillir… des mûres ! Les trois amis en mangent et en cueillent, découvrent un escargot dans le pré et hop, l’après-midi file ainsi.

« Les mûres, on dirait des souvenirs de vacances. »

ODE À RALENTIR - Les mûres éditions Sarbacane

Il y a un concept en psychologie qui parle de la mémoire des sens. Vous savez, une chanson, une odeur, un paysage, qui vous rappelle un souvenir précis? L’espace d’un moment, on se sent bercé par une nostalgie. C’est un peu ce qu’évoque Les mûres, avec ses doux souvenirs de vacances d’été et ses illustrations de Stéphane Poulin aux allures photographiques. On ferme l’album avec l’idée que nos trois amis se remémoreront leur été de vacances chaque fois qu’ils mangeront des mûres, avec une douce nostalgie de lenteur, de nature et de fruits fraîchement cueillis. Pour les enfants nostalgiques, ça peut être une belle façon de leur rappeler que la fin des vacances, ça veut aussi dire de beaux souvenirs à garder dans sa mémoire.

Les mûres
Olivier de Solminihac & Stéphane Poulin
Éditions : Sarbacane, 2017
ISBN : 9782848659497

Biscuit et Cassonade aiment le camping - Ode à ralentirDans le tourbillon du quotidien et avec la pression du « vite fait, bien fait », il peut être difficile de se permettre de ralentir. Avec l’été et le temps des vacances, parions que toutes et tous prendront goût à flâner un brin. Et si vous prenez la route des vacances en camping, je vous suggère d’y apporter l’album Biscuit et Cassonade aiment le camping pour vous donner envie d’apprécier vos découvertes en forêt et de savourer les guimauves sur le feu. Vous ne prévoyez pas de congés estivaux? Pourquoi ne pas passer quelques fins de semaine à ne faire « rien du tout » avec vos enfants? À suivre le « flow » quotidien, parfait pour stimuler leur imaginaire et pour ressentir la gratitude de passer du temps à leurs côtés? Parce qu’après tout, nos enfants, ils ne resteront pas petits longtemps !

Pour vous procurer les magnifiques albums qui vous rappelleront de ralentir, cliquez ici :