What are you looking for?
26 janvier 2018

Apprendre les concepts abstraits… avec les orteils et les crayons !

Il existe une panoplie de livres destinés aux enfants d’âge préscolaire qui abordent les concepts de base. Entre l’âge de 2 et 4 ans, l’apprentissage des couleurs, des formes, des contraires, des nombres, des dimensions, des quantités et des notions d’espace peut représenter un défi pour les petits, puisqu’ils sont abstraits. Ces mots sont importants. Ils permettent de comprendre le monde qui nous entoure et d’exprimer des phrases et des idées de plus en plus élaborées. Une couleur, une dimension, ça n’existe pas tout seul comme un objet, un jouet ou un aliment. Pour apprendre les concepts, il faut associer, comparer, déduire. Toutes ces opérations peuvent représenter un défi pour les petits chevaliers qui présentent des besoins sur le plan du développement du langage.

Mon p’tit courageux de 3 ans lui, ce sont les couleurs qui lui posent problème pour le moment. Pourquoi? C’est encore un mystère ! Est-ce que ce sont ses beaux yeux derrière ses joyeuses lunettes rouges qui lui jouent des tours, sa mémoire qui pourtant est infaillible pour les chansons, les personnes et les histoires? Peu importe. On s’amuse à les découvrir et il faut aussi que j’aie du plaisir à l’accompagner, alors je cherche des livres qui me font rigoler. Le défi est aussi de trouver des livres adaptés aux petits qui permettront de réfléchir et d’imaginer ensemble. Voici donc deux suggestions de livres avec lesquels on peut s’amuser, c’est garanti !

Apprendre les concepts abstraits

Les orteils n’ont pas de nom !

« Les doigts de la main ont tous un nom. Les doigts de pieds eux, n’en ont pas. Ce qui les rend très malheureux. »

Apprendre les concepts abstraits - Les orteils n'ont pas de nomJean Leroy et Matthieu Maudet, je suis conquise ! Premièrement, je ne m’y suis jamais arrêtée. Quelle tristesse pour nos orteils ! Les personnages principaux, un pied et ses orteils, ont chacun leur personnalité et leur idée pour résoudre le problème. À tour de rôle, du gros vers le plus petit, ils suggèrent des prénoms pour la bande des cinq. Je vous laisse découvrir la suite et le compromis qu’ils ont trouvé pour contenter tous ces joyeux lurons.

Pourquoi Les orteils n’ont pas de nom fait partie de mes coups de cœur? Premièrement, il répond à tous mes critères pour choisir un livre pour les petits. L’image, sur fond blanc, parle d’elle-même. Comme c’est épuré, il est plus facile d’attirer l’attention de l’enfant sur les concepts importants. Le petit enfant peut facilement comprendre l’image et « raconter » l’histoire à sa façon. Il y a peu de mots écrits et il y a différentes calligraphies (lettres majuscules et minuscules, écriture cursive et scripte), ce qui permet d’attirer l’attention de l’enfant sur la forme des lettres et des mots. Les phrases se répètent et l’histoire se mémorise comme une petite chanson. En prime, elle est drôle et laisse place à la créativité.

Apprendre les concepts abstraits - Les orteils n'ont pas de nom

Que peut-on bien stimuler avec une histoire d’orteils?

◆  Apprendre les concepts de nombre, les couleurs, les dimensions (gros, moyen, petit, plus petit, plus gros…) les chiffres et les lettres et le vocabulaire des parties du corps.

◆  Réfléchir sur les émotions, car chaque petit orteil a une expression faciale bien à lui.

◆  Développer la mémoire des mots et des séquences familières comme l’alphabet, les chiffres de 1 à 5 et les notes de musique.

Apprendre les concepts abstraits - Les orteils n'ont pas de nom

Pour aller un peu plus loin !

◆  Évidemment, plus c’est abstrait, plus l’enfant apprendra par l’expérience. On peut donc s’amuser à chercher dans la maison des objets de couleurs et de grosseurs différentes par exemple.

◆  On peut stimuler le vocabulaire par catégorie en inventant des prénoms pour les orteils de toute la famille, en leur donnant des noms de fruits, de légumes, de jouets, de vêtements.

◆ Le livre se glisse facilement dans un sac à main. Pourquoi ne pas le sortir dans une salle d’attente et s’amuser à inventer de nouveaux noms pour les objets que l’on voit autour de nous? Parions que cela fera sourire nos voisins !

Les orteils n’ont pas de noms
Jean Leroy & Matthieu Maudet
Éditions : l’école des loisirs, 2010
ISBN : 9782211221825

Le livre des couleurs et des crayons

Apprendre les concepts abstraits - Le livre des couleurs et des crayonsL’album coup de cœur Rébellion chez les crayons (dont ma collègue Anabelle a parlé ICI) est déjà bien connu. Les crayons de Duncan s’amusent maintenant à faire rire les tout-petits avec deux charmants albums cartonnés, Le livre des couleurs et des crayons et Le livre des nombres et des crayons. Avec le premier, je m’amuse à faire parler de vrais crayons de cire en même temps que je raconte l’histoire. Moi et mon garçon partons ensuite à la conquête d’objets de même couleur à gribouiller dans la maison. Nous proposons d’autres idées de dessins aux crayons de l’histoire, surtout pour ce pauvre crayon beige qui ne dessine que le blé et pour crayon pêche qui n’arrive pas à se décider. Une façon amusante de donner vie à un livre, de stimuler l’imagination et de jouer avec des concepts qui donnent du fil à retordre. Je fais le pari que tous ces jeux et les fous rires l’aideront à apprendre et à aimer les mots plus difficiles pour lui !

Apprendre les concepts abstraits - Le livre des couleurs et des crayons

En terminant, je vous souhaite beaucoup de plaisir avec les crayons de Duncan… et vos orteils propres !

Le livre des couleurs et des crayons
Drew Daywalt & Oliver Jeffers
Éditions : Kaléidoscope, 2017
ISBN : 9782877679435

Le livre des nombres et des crayons
Drew Daywalt & Oliver Jeffers
Éditions : Kaléidoscope, 2017
ISBN : 9782877679428

LISEZ ÉGALEMENT NOTRE BILLET : Dessus dessous – apprendre les concepts spatiaux

Pour vous procurer mes suggestions pour apprendre les concepts abstraits, cliquez ici :

Bagages, mon histoire : Poèmes de jeunes immigrants