What are you looking for?
30 janvier 2017

La guerre : 12 livres pour aborder le sujet avec les enfants…

Nous vivons dans un monde merveilleux rempli de bonheur et de beauté, où nous tentons de faire vivre plein de belles choses aux enfants qui nous entourent. Malheureusement, la réalité nous rattrape souvent et nous sommes trop souvent témoins de gestes de violence et de la guerre dans plusieurs pays. En tant qu’éducateur et que parents, on ne sait pas toujours comment aborder ces sujets délicats avec nos jeunes. Encore une fois, la littérature jeunesse nous propose d’excellents ouvrages qui mettent des mots sur ce que nous avons peine à comprendre. Je vous présente dans ce billet des livres intelligents et pertinents pour tous les niveaux.

Azadah

 Azadah - Littérature jeunesseCe petit album a été réalisé par l’extraordinaire Jacques Goldstyn, qui est derrière Beppo et l’Arbragan. On découvre une petite fille afghane dans son pays en guerre qui vit le départ d’une femme occidentale qui semble compter beaucoup pour lui. Elle la supplie de l’emmener avec elle, mais ce n’est pas possible. La femme part, mais elle décide de laisser à la fillette tous ses bagages. En regardant le contenu du sac, elle a une idée. La jeune fille va créer une montgolfière et elle réussit à partir à l’aventure et à aller explorer le monde.

Cet album est parfait pour les petits du préscolaire ou du premier cycle, cela permet de les initier doucement à la réalité des pays en guerre. On voit un peu de son malheur, car elle explique que son école a été détruite, mais le reste est sous-entendu. On comprend que son avenir est déjà tracé et que rester dans son pays ne représente pas un avenir qui lui plaît. J’aime voir comment la petite imagine le monde et les rêves qu’elle a. La fin est fantaisiste et c’est exactement ce qu’il fallait pour alléger l’histoire et la rendre ludique malgré son propos. Les illustrations sont simples, mais remplies de petits détails très intéressants. C’est juste dommage que le livre soit petit, il serait intéressant de le projeter si on le lit devant un grand groupe.

Azadah
Jacques Goldstyn
Éditions : La Pastèque, 2016
ISBN : 9782923841960

Akim court

Akim court (la guerre) - Littérature jeunesseDans cette histoire, le petit Akim est victime de bombardements dans son village alors qu’il jouait près de l’eau avec ses amis. Il se met alors à courir vers sa maison, mais elle est détruite. Il tente de suivre un adulte, mais il ne court pas assez vite et se retrouve perdu.

La composition de l’album est différente, car on raconte l’histoire par parties. On voit un paragraphe de texte sur une page, et ensuite on voit ce qui a été raconté dans les illustrations sans texte des pages suivantes. C’est un album très versatile et qui peut se travailler avec plusieurs groupes d’âge. Ce livre a été écrit en collaboration avec Amnesty International pour permettre d’éduquer les enfants aux droits de réfugiés et des migrants. Vous pouvez consulter les outils pédagogiques offerts sur leur site ICI. Vous trouvez une fiche d’exploitation pour l’album Akim court.

Akim court
Claude K.Dubois
Éditions : École des loisirs, 2012
ISBN : 9782211207249

Y’a pas de place chez nous

Ici, on parle des victimes de la guerre qui tentent de migrer vers un nouveau pays pour échapper aux bombes et au sang. Ils deviennent des sans-pays qui se promènent avec leur bateau dans des conditions difficiles. Malheureusement, chaque fois qu’ils aperçoivent des terres les gens les chassent en disant « Y’a pas de place chez nous ». Certains offrent de la nourriture ou des objets, mais rien pour les aider. Ils restent des sans-pays en espérant qu’un peuple voudra les accueillir.

Y'a pas de place chez nous (la guerre) - Littérature jeunesse

Y'a pas de place chez nous (la guerre) - Littérature jeunesseCet album nous fait prendre conscience de la détresse des migrants qui cherchent à échapper à une réalité atroce, par un moyen dangereux et pénible. On a vécu l’arrivée de milliers de migrants au Canada dans les derniers mois, on peut donc aborder la question d’accueil avec les élèves. Il peut aussi être enrichissant de voir la place qu’on leur a faite partout dans le monde, par exemple en leur permettant de participer aux Jeux olympiques comme équipe de réfugiés. On peut aussi faire visionner cette vidéo produite par Radio-Canada pour voir comment les enfants se sont adaptés à l’école et à leur nouveau pays. On découvre que ce n’est pas si rose que ça en a l’air.

Pour feuilleter l’album, CLIQUEZ ICI.

Y’a pas de place chez nous
Andrée Poulin & Enzo Mariano
Éditions : Québec Amérique, 2016
ISBN : 9782764431740

Nul poisson où aller

Nul poisson où aller (la guerre) - Littérature jeunesseDans un pays en guerre, la petite Zolfe et sa famille se préparent à quitter le pays. Alors que la petite réfléchit avec soin à ce qu’il est nécessaire d’emporter, sa famille est surprise par trois hommes qui font irruption dans leur maison. Est-ce que la fillette reconnaît le papa de sa meilleure amie sous ce masque? Elle est si terrorisée qu’elle ne voit que son fusil et elle décide d’emporter son poisson Émil à qui elle a promis de prendre bien soin. Alors qu’elle et une partie de son village doivent quitter, on suit la fillette qui voit son monde s’effondrer autour d’elle. Elle finit par laisser son poisson et son monde à sa meilleure amie Maiy.

Rempli de poésie, cet ouvrage est touchant et secoue. Je le recommande surtout au 3e cycle et au secondaire, car son vocabulaire est plus soutenu et contient beaucoup d’inférences et d’images. Ajout intéressant : on peut lire en parallèle sur les pages le livre préféré de la petite fille « Le pot aux rêves » qui nous permet de voir comment la petite s’échappe et pense à son histoire favorite.

Nul poisson où aller
Marie-Francine Hébert & Janice Nadeau
Édition : 400 coups, 2011
ISBN : 9782895405429

Tu me prends en photo

Tu me prends en photo (la guerre) - Littérature jeunesseUn des rares albums à être écrit à la deuxième personne, cet ouvrage frappe par son propos dérangeant. « Pourquoi toi, l’occidental tu me prends en photo et tu repars? » Une petite fille avec un bébé qu’elle ne connait pas explique sa vie difficile. On comprend qu’elle ne parle pas, elle évoque plein de choses qui pourraient lui avoir enlevé le goût de parler. On voit le contraste entre la vie facile du photographe et les épreuves que la petite a vécues. Une autre oeuvre grandiose de Marie-Francine Hébert, qui a écrit Nul poisson où aller.

Un livre qui peut s’utiliser dès le 2e cycle pour aborder la question des journalistes en territoire de guerre. On envoie des gens rapporter ce qui se passe, mais sans nécessairement apporter de l’aide une fois sur place. Comme si on coupait notre monde du leur. Nous pouvons élaborer avec les jeunes une solution pour être moins froids et distants dans notre quête d’information. On peut faire un parallèle avec le livre Azadah dont je vous parlais un peu plus haut.

Tu me prends en photo
Marie-Francine Hébert & Jean-Luc Trudel
Éditions : Les 400 coups, 2012
ISBN : 9782895405245

Guerre –  Et si ça nous arrivait?

Guerre - Et si ça nous arrivait? - Littérature jeunesseDans ce petit roman, on nous propulse dans un monde fictif. Et si la guerre se déclenchait dans un pays occidental comme la France. Que deviendrais-tu et comment ta vie changerait? C’est ce qui est décrit dans ce livre où l’on voit toutes les épreuves que doivent vivre les gens touchés par les conflits mondiaux. Comment se déroule l’immigration? Combien de temps cela prend pour s’adapter à un nouveau pays où l’on est un réfugié? Est-ce que l’on réussit un jour à redevenir heureux? Tant de questions qui sont soulevées dans ce récit.

On entre rapidement dans le vif du sujet, on ne censure rien et on parle de tous les aspects de la réalité des réfugiés. C’est peut-être plus approprié pour les élèves plus vieux, car les lecteurs ont besoin de plusieurs connaissances de base pour bien comprendre ce qui est imaginé par l’auteure et pour avoir la maturité de faire la réflexion proposée. Pourquoi pas faire l’exercice d’imaginer ce qui pourrait arriver au Québec si la guerre parvenait jusqu’à nous?

Guerre : et si ça nous arrivait?
Janne Teller & Jean-François Martin
Éditions : Des grandes personnes, 2015
ISBN : 9782361934361

L’étoile de Sarajevo

L'étoile de Sarajevo (la guerre) - Littérature jeunesseUne réalité un peu différente, on se déplace en Bosnie où les conflits font rage dans l’univers d’Amina. On la retrouve dans une cave où elle tente d’oublier les bruits de guerre en se remémorant des souvenirs heureux. Puis, alors que sa mère est endormie, elle décide de sortir dehors car elle étouffe. Quel choc en voyant comment son univers a changé. Elle se réfugie à la bibliothèque, qui est aussi détruite. Alors qu’elle pleure au milieu de ces décombres, l’homme qui était le gardien du parc la trouve et se met à lui parler. Il lui raconte une histoire,  quelque chose de rare en temps de guerre. Une histoire d’étoile qui met un baume sur leur douleur en cette période triste.

Cet album rempli de poésie peut s’utiliser avec différents groupes d’âge dépendamment de notre intention. Avec les plus petits, on peut ressortir les émotions de la petite fille face aux monstres de la guerre. On peut voir comment elle se réfugie dans un autre monde pour éviter de penser à sa réalité. Avec les plus grands, on peut voir au-delà du premier sens du texte. On peut ressortir les vrais événements qui se passent autour et découvrir l’histoire du conflit de Sarajevo. La fin n’est pas clairement dite, on se doute que l’étoile qui a été vue par les personnages est une bombe. C’est une belle discussion qui peut permettre de savoir comment les enfants interprètent la finale.

L’étoile de Sarajevo
Jacques Pasquet & Pierre Pratt
Éditions : Dominique et compagnie, 2008
ISBN : 9782895125723

Le prisonnier sans frontières

Le prisonnier sans frontieres (la guerre) - Littérature jeunesseCe dernier livre, et non le moindre, a été illustré par le très talentueux Jacques Goldstyn. Je dis bien illustré car c’est un album sans texte. J’adore cela, car ça laisse tellement de place à l’interprétation et j’aime voir le visage déconcerté de mes élèves qui ne savent pas comment réagir. Mais c’est cela la guerre après tout, malgré tous les mots de l’on tente de mettre, il n’y a rien d’assez puissant pour décrire ce que c’est vraiment.

Ce livre a été écrit dans le cadre du marathon d’écriture d’Amnistie internationale. Ces marathons sont organisés un peu partout permettent à qui le veut bien d’écrire une carte de souhaits à une personne ou une communauté en danger afin de les soutenir, de dire qu’on pense à eux et, on l’espère, de les faire libérer. C’est ce qui est raconté dans ce petit livre qui transporte pourtant un si gros message. Les images sont simples, épurées et parlantes. Malgré tout ce qui est fait pour priver le prisonnier des mots qu’il reçoit, il finit par avoir gain de cause et être libéré.

Pourquoi ne pas participer à ce marathon avec votre classe et les sensibiliser au pouvoir des mots. Voyez ICI [VIDÉO] tout le bien que ces mots peuvent faire. Consultez la liste des lieux des marathons et pourquoi ne pas organiser le vôtre dans votre école ou votre quartier. Une belle façon de rendre l’écriture concrète et de faire du bien par le fait même.

Le prisonnier sans frontières
Jacques Goldstyn
Éditions : Bayard Canada, 2015
ISBN : 9782895797081

D’autres oeuvres…

Pow pow t'es mort (la guerre) - Littérature jeunesseMa collègue Valérie Fontaine vous a déjà parlé d’un des titres des éditions Les 400 coups Une guerre pour moi dans ce billet et aussi de deux albums chez les éditions de l’Isatis ICI. Les éditions 400 coups ont d’ailleurs une collection appelée Carré Blanc qui propose des livres percutants sur des sujets qui touchent. Il y a d’ailleurs l’album Pow Pow, t’es mort qui sortira en février et qui mériterait probablement sa place dans ce billet. À placer certainement dans votre prochain panier d’achats. Découvrez cette collection qui compte beaucoup de titres en lien avec les conflits mondiaux. Je suis certaine que vous avez aussi des titres intéressants que vous utilisez pour aborder le thème de la guerre.

J’espère que cette petite liste vous permettra de parler plus facilement de ce sujet délicat avec les petits.

À LIRE AUSSI : Les attentats : quoi dire aux enfants?

Pour vous procurer les livres, cliquez ici :